Sélectionner une page

Comment combattre la peur du changement ?

La peur du changement est une réaction tout à fait humaine.
Dans tout changement, on sait ce que l’on quitte avec certitude, mais rarement ce que l’on gagne.

L’homme de par ses instincts primitifs se méfie toujours de l’incertitude. Nous agissons toujours comme s’il y avait un risque que nous nous fassions dévorer par un lion si on ne maîtrisait pas à 100% notre chemin.
Or, vous ne me direz pas le contraire : aujourd’hui, il y a peu de chance de se faire bouffer par un lion.

Notre instinct de survie a donc plutôt tendance à jouer en notre défaveur qu’en notre faveur.

L’objectif de ce nouvel article est donc de vous aider à mieux appréhender votre peur.

Attention, l’idée n’est pas non plus que vous plaquiez tout du jour au lendemain.
Un projet professionnel se réfléchit et se mûrit. Cependant, il y a un moment donné où il faut oser se lancer !

Ne laissez pas vos peurs vous empêcher d’atteindre votre épanouissement professionnel.

Dans cet article, je vous partage les 3 plus grandes peurs d’une reconversion et 3 exercices pour vous libérer de vos peurs.

Les 3 plus grandes peurs d’une reconversion

La peur de se planter et du regard des autres

D’où vient cette peur ?

La première source de blocage pour changer de voie est, en général, le risque de se planter.

En effet, personne n’aime être celui dont on parlera lors d’un dîner comme « l’exemple de l’ami qui a échoué ».

Depuis l’enfance, on nous conditionne en nous disant que : « réussir c’est bien, échouer c’est mal ». « Un 18/20 c’est bien, un 6/20 c’est mal. »

Comme disait Socrate, « la chute n’est pas un échec. L’échec c’est de rester là où on est tombé ».

C’est en effet par nos erreurs que nous apprenons et que nous pouvons nous réajuster pour atteindre nos objectifs.

Thomas Edison a échoué plus de 10 000 fois avant d’inventer l’ampoule, et il le dit lui-même : « le meilleur moyen de réussir, c’est toujours d’essayer encore une fois. »

Comment prévenir cette peur ?


Pour prévenir le risque d’échec, utilisez vos peurs pour mettre en place les actions préventives nécessaires à la bonne réalisation de votre projet.

Il n’y a pas de honte à se tromper, à ne pas réussir du premier coup.

Si vous sentez que vous pouvez être plus épanoui dans une autre voie, foncez !

Vous aurez toujours des gens dans votre entourage qui se feront des projections de leur propre « moi » sur vous.

Ils tenteront très certainement de vous dissuader.

Ce n’est pas parce qu’eux ont peur qu’il faille que vous vous arrêtiez là.

De plus, si jamais votre changement ne marchait pas tout de suite pour vous, vous pourriez toujours rebondir et apprendre de vos erreurs.

Si votre entourage est amené à vous dire « je te l’avais dit que ça ne marcherait pas », ne vous blâmez pas et prenez du recul.
Et eux ? Sont-ils professionnellement épanouis ? Qu’ont-ils fait pour l’être ?

Dans la majorité des cas, ces pessimistes sont souvent des personnes qui n’ont pas eu le courage de se lancer dans des nouvelles aventures.
Ils sont donc rassurés par votre erreur, leur confirmant qu’il y a peu de chance de réussir un changement professionnel.

Je compte donc sur vous pour leur prouver qu’ils ont tort !

Persévérez et vous arriverez à vos objectifs !

Tout le monde peut atteindre l’épanouissement professionnel, la seule question à se poser est : êtes-vous prêt à prendre des risques pour être plus épanoui ou préférez-vous rester dans votre inconfort actuel sans perspective de changement?

Si vous sentez qu’une nouvelle voie est faite pour vous, n’ayez pas peur de vous planter avant même d’avoir essayé, osez vous lancer !

Avec persévérance, vous finirez forcément par atteindre vos objectifs.

La peur du mauvais moment

La deuxième source de blocage peut-être liée à la recherche du moment idéal pour se lancer et ainsi limiter ses risques d’échec.

Je vous arrête alors tout de suite.

Il n’y aura jamais de bons moments. Dites-vous plutôt : le bon moment c’est maintenant !

Votre vie sera toujours remplie d’étapes et de projets. Si vous attendez la fin d’un projet pour vous lancer, vous pouvez être sûre qu’un deuxième suivra pour vous freiner.

Il est temps de passer à l’action maintenant !

Pour diminuer votre peur du changement, lancez-vous petit pas par petit pas.

Vous n’avez pas beaucoup de temps en ce moment ?

Analysez bien vos journées types.

Vous trouverez toujours un créneau pour faire un petit pas dans votre projet professionnel.
Cela peut-être un déjeuner avec un collègue qui occupe une fonction qui vous intéresse, la lecture d’un article dans les transports sur un secteur qui vous fait rêver, un coup de téléphone à un ami d’ami qui a changé de voie…

Vous pouvez également vous dire que vous souhaitez attendre d’y voir plus clair.

A ce sujet, j’ai une mauvaise nouvelle pour vous : vous n’y verrez rarement beaucoup plus clair.

Il y aura toujours des doutes et des incertitudes.

Autant se lancer au plus vite pour éclairer ces doutes rapidement !

C’est seulement en passant à l’action que vous y verrez plus clair.

Vous pourrez alors ajuster votre stratégie.

Pour finir, il faut se lancer pour se mettre en appétit.

Vous verrez que plus vous vous lancerez petit à petit, plus votre appétit de changement grandira et plus vous réussirez à dégager du temps pour avancer dans votre projet.

Peur du changement : mauvais moment

La peur de l’impact financier

Qui dit changement important dit très souvent risques financiers significatifs.

En effet, le métier qui vous passionnera n’est pas forcément un métier qui vous fera devenir riche.

En option 1, vous pouvez continuer de passer 80 000 heures à faire quelque chose qui vous motive moyennement (voire pas du tout) mais vous apporte plus d’argent.

Dans cette situation, quand vous aurez un peu de temps, vous profiterez de votre argent pour compenser votre non-épanouissement professionnel.

Ou vous pouvez vous lancer dans quelque chose qui vous passionne, tout en faisant en parallèle attention à vos dépenses pour compenser une éventuelle réduction de salaire.

Il n’est pas si compliqué aujourd’hui de réduire ses dépenses.

Il serait dommage de travailler dans un métier qui ne vous épanouit pas et d’avoir besoin de dépenser plus pour compenser votre mal-être.

Pour dépenser moins, il y a aujourd’hui de multiples pistes.

Vous pouvez :

  • éviter de vivre dans un quartier cher,
  • vendre et acheter vos habits sur Vinted,
  • utiliser Leboncoin quand vous souhaitez faire de nouveaux achats,
  • limiter les restaurants,
  • changer d’assurance (voiture, logement, emprunt…) …


En analysant vos dépenses mensuelles fixes, vous verrez qu’il est possible de vivre avec moins sans forcement d’impact sur votre bonheur.

Enfin, pour combattre la peur de l’impact financier de votre changement, utilisez cette peur pour préparer votre plan B.

Ce plan B vous permettra de compenser d’éventuelles pertes financières.

“Qui craint de souffrir souffre déjà de ce qu’il craint” Montaigne

Peur du changement 3 exercices :

Exercice 1 : le cahier des peurs

Créez votre cahier des peurs (ou une note sur ton téléphone).

Listez-y toutes vos peurs passées et si elles se sont réalisées ou non.

Si elles se sont réalisées, détaillez quelles ont été les conséquences positives que vous en avez tirées ?

Listez maintenant vos peurs du moment.

Et complétez tout au long de votre vie ces pistes.

Objectif : réaliser que finalement 90% de vos peurs ne se réalisent pas. Et que lorsqu’elles se réalisent, vous en êtes ressorti grandit.

Exercice 2 : le pire scénario

Imaginez que votre pire scénario se réalise.

Écrivez toutes les étapes pour arriver à ce scénario.

Le premier objectif est que vous réalisiez qu’avant d’arriver à votre scénario catastrophe, il y aura de nombreuses étapes qui vous mettront des alertes.

Ensuite, listez 30 bienfaits à ce que votre peur se réalise.

L’objectif maintenant est de réaliser que même si votre peur se réalise, cela aura été source d’apprentissage.

Enfin, listez 30 conséquences négatives à vous laisser dicter par vos peurs et ne pas avancer.

L’objectif étant une fois de plus d’insister sur tout ce que vous avez à gagner en passant à l’action.

Par rapport à ce scénario catastrophe, je vous invite à regarder le TedX de Tim Feriss qui donne une approche complémentaire à cet exercice.

Exercice 3 : une journée retournée

Le changement vous fait vraiment peur ?

Vous n’aimez pas le changement de manière générale ?

Ci-dessous un petit exercice pour mieux l’apprivoiser.

L’objectif est de passer une journée pleine de changements loin de toute routine.

  1. Faites le tour de toutes vos habitudes sur vos journées :
  • l’heure du réveil,
  • ce que vous faites directement en vous réveillant,
  • votre préparation,
  • votre petit déjeuner,
  • la façon de vous habiller,
  • le sport que vous faites,
  • vos modalités de shopping…

Objectif : chambouler tout votre quotidien.

  1. Organisez maintenant toute votre journée dans le désordre et de manière différente.
  • Changez votre sonnerie de téléphone,
  • commencez votre journée par le dîner,
  • faites un nouveau sport,
  • mangez avec les mains…
  • Soyez imaginatif !
  1. Prêtez ensuite attention à tout ce que vous ressentez en changeant vos habitudes.

Prenez conscience des nouvelles sensations que génèrent ces changements.
Cela devrait vous motiver à réaliser d’autres changements dans votre vie.

Vous devriez désormais avoir de nombreuses pistes pour combattre votre peur du changement.

Si cela ne suffit pas, il faut peut-être également travailler vos croyances.

Envie de réussir votre reconversion ?

Téléchargez gratuitement votre pack « Reconversion Sereine » pour une vie pro épanouissante.

Alexandra Ridoux
Coach certifiée spécialisée en reconversion et fondatrice de Rand’ose

Rand’Ose – 229, rue Saint Honoré 75001 Paris – SIREN 903 597 854

Ce site ne fait pas partie du site Meta ou de Meta Inc.

En outre, ce site n’est pas approuvé par Meta en aucune façon. Meta est une marque déposée de Meta, Inc. À noter également : Ce site ne fait pas partie du site web Google LLC. En outre, ce site n’est endossé par Google LLC en aucune façon.

CGV Mentions Légales – Politique de confidentialité

Copyright – All Rights Reserved