10 conseils pour réussir ses entretiens d’embauche

10 conseils pour réussir ses entretiens d'embauche

Selon l’INSEE, un actif entrant aujourd’hui sur le marché du travail changera en moyenne entre 4 et 5 fois d’entreprise. Un cadre, quant à lui, restera en moyenne 4 ans sur un poste.

Ce n’est un secret pour personne, savoir se vendre et réussir ses entretiens d’embauche deviennent plus que nécessaires si vous souhaitez réaliser vos objectifs professionnels.

J’ai une excellente nouvelle pour vous : avec un peu de préparation, vous devriez être retenu après quasiment tous vos entretiens. Oui, oui, cela est bien possible ! 

Ci-dessous 10 conseils pour réussir vos entretiens d’embauche.

1. Préparez-vous à toutes les questions types d’un entretien d’embauche

Tout entretien se prépare en amont.

Si vous êtes bien préparé, vous dégagerez alors l’image de quelqu’un qui a confiance en lui et qui sait où il va. 

Entraînez-vous en amont à répondre à toutes les questions types pour ne pas être pris au dépourvu lors de l’entretien.

Cette préparation vous permettra, à chaque fois, d’amener le recruteur là où vous le souhaitez.

Les 3 questions que vous devez absolument maîtriser sont :

  • Parlez-moi de vous / Présentez-vous
  • Qu’avez-vous retenu de l’offre ?
  • Pourquoi souhaitez-vous ce poste ?
  • Pourquoi vous prendrions-nous ?

2. Choisissez bien votre tenue

La première étape pour préparer une bonne tenue consiste à savoir quel est le code vestimentaire type de l’entreprise.

Pour cela, vous pouvez soit contacter des personnes que vous connaissez, soit regarder des photos sur le site internet de l’entreprise ou bien, si les bureaux sont à côté de chez vous, allez jeter un œil devant l’entrée.
Par exemple, si toutes les personnes sont habillées de manière décontractée vous pouvez partir du principe que la cravate n’est pas obligatoire.
Si c’est une start-up, le costume est rarement conseillé.
Si au contraire, vous voyez que tout le monde est habillé dans un style très classique, alors cravate, costume et tailleur seront fortement recommandés.
Si vous avez un doute, mieux vaut être trop habillé que pas assez.
Dans tous les cas, nos biais iront tous dans le même sens : nous aurons toujours tendance à préférer quelqu’un de trop bien habillé, qui fera très sérieux, plutôt que quelqu’un de trop décontracté qui fera plus dilettante.

Oubliez les baskets, joggings, shorts, tee-shirts, sweats, chemises froissées ou trouées, jeans délavés…

Bref, vous pouvez être décontracté, mais il faut que votre tenue reste élégante et professionnelle.

Soyez à l’aise dans votre tenue.

Il est important que vous privilégiiez le confort et le naturel. En effet, si vous êtes mal à l’aise dans votre tenue le recruteur le ressentira et vous perdrez sûrement en crédibilité.
Alors, essayez bien à l’avance votre tenue, oubliez le costume emprunté à un ami qui est trop large ou trop petit (l’effet costume sera raté), les talons de 10 cm que vous ne maîtrisez pas et les bijoux qui font ‘gling gling’ à chaque mouvement.
Pour les femmes, je vous conseille également d’éviter le décolleté plongeant ou bien la robe ou jupe trop courte. Vous n’allez pas en rendez-vous Meetic.
Ces tenues un peu dénudées risquent de perturber votre recruteur qui pensera que vous comptez seulement sur votre physique pour obtenir le poste. 

De manière générale, vous n’êtes pas à l’aise en costume ou en robe ?

Choisissez une autre tenue : un pantalon bien coupé et une chemise peuvent aussi être élégants. Plus vous serez à l’aise, avec un look à votre image, plus vous serez décontracté, souriant, et vous même pendant votre entretien.

Pour les femmes, maquillez-vous, mais discrètement.

Pour les postes traditionnels en bureau, trop de maquillage pourrait perturber votre recruteur qui fera une fixette sur ce fard à paupières violet ou bien ces faux cils XXL.
Un beau teint, des yeux discrètement maquillés et un petit coup de rouge à lèvres couleur neutre vous donneront une bonne mine et un effet naturel qui montrera que vous n’avez rien à cacher.
Si vous avez tendance à rougir facilement avec le stress, n’hésitez pas à mettre un peu de fond de teint et de blush pour que cela ne se voie pas trop.

3. Préparez tout la veille

Soyez sûr de bien avoir les 3 éléments ci-dessous :

  • Une copie de votre CV.

On ne sait jamais, il peut y avoir un problème d’imprimante ce jour-là, ou le recruteur peut tout simplement ne pas avoir eu le temps de l’imprimer. Vous pourrez alors lui fournir votre exemplaire et ne pas faire perdre du temps à votre recruteur pour trouver un plan B.

  • Un bloc note à carreau et un stylo qui marche bien.

Vous pourrez ainsi prendre des notes pendant l’entretien. Les carreaux sur les feuilles vous aideront à ce que vos notes ne ressemblent pas à un brouillon écrit en diagonale. De plus, si vous êtes quelqu’un d’un peu stressé, ne prenez pas un stylo sur lequel vous allez appuyer machinalement et qui fera ‘clic clic’ à tout bout de champ. Cela risque d’irriter votre recruteur !

  • Une petite bouteille d’eau au cas où vous ayez la gorge sèche ou la voix qui se pose mal.

Le nec plus ultra de nos jours : sortir une petite gourde au lieu d’une petite bouteille en plastique. Si votre recruteur est un peu écolo, vous pourrez marquer des points facilement !

Il s’agit ensuite de décider à quelle heure vous partirez de chez vous le lendemain.

Je ne vous dévoile aucun secret : prenez de la marge !
Mieux vaut arriver trop tôt et avoir le temps de se balader un peu autour plutôt que trop tard.
En effet, quelqu’un qui arrive en retard en entretien renvoie une image de quelqu’un de peu fiable et qui prend sa candidature à la légère. 

Cependant, si jamais vous aviez prévu 30 minutes de marge, et pas de chance, vous voilà bloqué pour 1h dans un RER. Avertissez au plus tôt votre recruteur et voyez avec lui s’il peut décaler de 30min-1h l’entretien ou s’il vaut mieux décaler l’entretien à un autre jour.

4. L’importance de la première poignée de main

D’abord la poignée de main doit venir du recruteur : à lui de vous tendre la main le premier.

Une belle poignée de main est celle qui n’est pas toute molle : vous êtes fier d’être ici.

Mais elle n’écrase pas non plus la main de votre recruteur.

Il faut que votre recruteur sente que ça reste tout de même lui le boss.

Par conséquent, les doigts ne sont pas raides et tendus, mais légèrement courbés et souples.

Ensuite pour information, une paume orientée vers le bas signifie que vous cherchez à dominer alors qu’une paume orientée vers le haut signifie que vous vous soumettez.

Il est ainsi conseillé d’avoir la paume à la perpendiculaire du sol pour montrer que vous êtes d’égal à égal.

La poignée de main doit durer 2-3 secondes, donc ne retenez pas votre interlocuteur. En parallèle, le regard est très important.

Ne fuyez pas votre interlocuteur du regard.

Regardez-le bien dans les yeux pendant cette poignée de main. 

La question suivante se pose fréquemment : qu’est-ce que je fais de ma main gauche pendant ce temps ?

Je vous conseille fortement de ne pas la mettre dans votre poche, et de ne pas non plus saisir le coude ou l’épaule de votre recruteur. Garder simplement votre bras le long de votre corps. 

Pour rappel, si vous avez les mains moites, essayez de faire en sorte qu’elles soient sèches.

5. Ayez confiance en vous et montrez-le

Si vous ne montrez pas que vous avez confiance en vous, votre recruteur ne pourra pas avoir confiance en vous non plus.

Par conséquent, ne vous dénigrez pas, renvoyez le meilleur dans tout ce que vous dîtes. 

Vous n’avez pas toutes les compétences ?

Ce n’est pas grave, montrez que vous êtes capable de vous adapter et d’apprendre rapidement. 

Le recruteur rebondit sur ce que vous venez de dire en le retournant contre vous ?

Ce n’est pas grave non plus.
Ne vous braquez pas et ne répondez pas sur la défensive. Prenez du recul, souriez et répondez calmement en démontrant au recruteur que vous restez la bonne personne. 

Ne tombez pas non plus dans l’excès de confiance.

Sachez tout de même reconnaître vos points de faiblesse : vous ne pouvez pas être parfait, mais vous travaillez sur vos faiblesses.

6. Soyez souriant dès les premières minutes

Personne n’a envie de travailler avec des personnes qui ont l’air dépressives.

Souriez sans modération !

Pensez à l’effet que fait un enfant quand il sourit.
Face à un sourire d’enfant, tous les adultes sourient systématiquement en retour.
Et un enfant qui sourit nous remplit tous de joie.
C’est bien dommage qu’en grandissant, nous oubliions cette notion essentielle.

Ainsi, rappelez-vous : vous pouvez faire le même effet qu’un enfant à votre recruteur, juste avec de simples sourires ! 

Faites simplement attention à ne pas faire des sourires niais ou qui pourraient passer pour de la moquerie.

De légers sourires suffisent dans la plupart du temps.
Gardez les plus grands pour les moments opportuns (aux moments du « Bonjour », « Au revoir » et quand le recruteur détend l’ambiance avec un peu d’humour).

7. Soyez à l’écoute et montrez-vous intéressé

À chaque fois que votre recruteur parle, écoutez-le attentivement.

Hochez de la tête si besoin pour montrer que vous êtes vraiment 100% à l’écoute.

Profitez-en, c’est du temps où vous serez jugé seulement sur votre capacité d’écoute.

De plus, évitez au maximum de finir les phrases de votre recruteur sauf si vous voyez qu’il a vraiment de mal à trouver son mot.

Montrez-vous intéressé et curieux par ses propos.

N’hésitez pas à rebondir sur des propos exprimés par le recruteur.

N’attendez pas forcément la fin de l’entretien pour poser toutes vos questions.
Cela montrera votre curiosité et votre envie d’en savoir plus.

Pensez à garder tout de même des questions pour la fin de l’entretien.

8. Ayez un ton dynamique

Mettez-y du cœur quand vous parlez.

Montrez que vous êtes quelqu’un de passionné et engagé.

Avec un ton dynamique, vous emmènerez le recruteur avec vous et il vous suivra où vous voudrez.

Quand vous vous entraînerez aux questions types, entraînez-vous à répondre à haute voix avec une belle intonation et sans que cela sonne comme du par cœur. 

Attention, avec le stress, nous avons tendance à parler trop vite.

Ne perdez pas votre interlocuteur : n’hésitez pas à bien poser votre discours.
Marquez un blanc si besoin pour que le recruteur intègre bien ce que vous venez de dire.

9. Ayez un regard affirmé

Ne passez pas votre temps à regarder soit en l’air, soit vos mains, ou soit à droite à gauche.

Essayez au maximum de regarder votre recruteur dans les yeux.

Et si vous avez du mal, regardez au niveau de ses sourcils ou bien au niveau de son front. Un regard fuyant mettra le doute dans l’esprit de votre recruteur.

Pour près de 92% des recruteurs, le regard est déterminant dans l’analyse qu’ils feront de l’entretien.

Préférez regarder en l’air quand vous réfléchissez plutôt que sur la table.

Et s’il y a plusieurs personnes en face de vous, alternez votre regard pour ne délaisser personne.

10. Envoyez un mail de remerciement

Enfin, je vous conseille très fortement d’envoyer un mail de remerciement à votre recruteur dans les 24h suivant votre entretien.

Cela permettra non seulement de remercier gentiment votre recruteur, mais également de lui montrer que vous êtes réellement motivé pour ce poste.

Ce mail doit être court (une quinzaine de lignes maximum), simple et cohérent avec l’entretien que vous venez de passer.

Dans le contenu, veillez à rappeler la date de votre entretien, à remercier votre recruteur et à redémontrer votre motivation pour le poste.

Vous pouvez également finir par une demande de retour sur votre entretien.
Ce dernier point montrera que vous êtes continuellement à la recherche de retours pour progresser.

Vous souhaitez plus de conseils pour réussir vos entretiens d’embauche ?

N’hésitez pas à vous procurer mon livre en vente sur Amazon : Les secrets d’un entretien d’embauche réussi.
Vous y trouverez des conseils beaucoup plus détaillés, mais également 60 questions types avec les conseils associés pour bien y répondre.

Envie de recevoir chaque lundi conseils et inspirations pour reprendre en main votre vie professionnelle ?

Je m'inscris maintenant à la newsletter Rand'Ose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.