Comment gérer financièrement sa reconversion ?

Comment gérer financièrement sa reconversion ?

La majorité des personnes n’osent pas se reconvertir par peur du risque financier.
Alors, comment gérer financièrement sa reconversion pour mêler son besoin de sécurité financière avec son besoin d’épanouissement ?

En effet, durant votre transition, il y a de fortes chances que votre revenu baisse (ce serait trop facile sinon !).

Cependant, ne pas se lancer par peur du risque financier est, selon moi, une fausse excuse.
Il existe de nombreuses manières de sécuriser financièrement votre reconversion professionnelle (avec notamment de nombreuses aides de la part de l’État).

Si vous souhaitez vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle mais que vous ne savez comment gérer financièrement votre reconversion professionnelle, vous trouverez dans cet article de nombreuses clés pour financer votre transition. 

1. Faire l’état des lieux de votre réel besoin financier

Très souvent vous pensez que vous ne pouvez pas vous permettre de gagner beaucoup moins d’argent qu’aujourd’hui.

Savez-vous que, selon l’Insee, le salaire moyen brut (fixe+variable) d’un français en 2021 est de 2238 Eur par mois (26 856 Eur par an) ? 

Cela ne fait pas de doute, si la majorité des français y arrive, vous devriez, vous aussi, réussir à vivre avec moins que votre salaire actuel. Surtout si vous n’avez pas d’enfant à votre charge.

Je vous invite donc à ouvrir un fichier Excel et noter toutes vos dépenses mensuelles.

Pour cela, reprenez vos comptes et les dépenses de ces derniers mois. Catégorisez-les pour obtenir un joli tableau de vos dépenses mensuelles. Quelques idées de catégories :

  • Loyer/Remb emprunt/Charges
  • Alimentation
  • Vêtements
  • Électricité
  • Internet/mobile
  • Voiture (Essence, entretien…) / Transport en commun
  • Scolarité
  • Achats divers
  • Loisirs/vacances
  • Cadeau/dons
  • Taxe habitation
  • Impôt

Faites cela à minima pour les 3 derniers mois.

Calculez ensuite une moyenne mensuelle de vos dépenses.

N’oubliez pas de mensualiser également vos dépenses annuelles telles que les vacances, la taxe d’habitation…

Une fois votre tableau complété, éliminez toutes les dépenses que vous pourriez réduire sans gros impact sur votre vie (achats compulsifs, vacances excessives, sorties très fréquentes…)

Vous avez désormais le revenu idéal que vous devez gagner lors de votre reconversion pour garantir votre niveau de vie actuel.

Ce revenu est-il proche de ce que vous aviez en tête ? Est-il proche de votre revenu actuel ou plus faible ?

Pour ma part, cet exercice m’a permis de prendre conscience que je pouvais gagner 1000 Eur de moins chaque mois, sans avoir à faire trop de concessions dans ma vie.

2. Utiliser les nombreuses aides financières à disposition pour gérer financièrement sa reconversion

Nous avons la chance d’avoir de nombreuses aides en France alors autant en profiter ! 

Ci-dessous une liste de quelques aides qui pourront vous être fortes utiles lors de votre transition professionnelle.

2.1 Le Chômage

Vous avez différents moyens pour être éligible au chômage et ainsi vous garantir un revenu pendant vos deux premières années de transition.

La Rupture Conventionnelle

Le plus simple vis-à-vis de Pôle Emploi (mais pas forcément vis-à-vis de votre employeur) est de négocier une Rupture Conventionnelle avec votre entreprise. 

Ne partez pas défaitiste sur cette option. On dit très certainement que dans votre entreprise « ils ne donnent jamais de Rupture Conventionnelle ». 

Ne vous basez pas sur les « on dit », mais allez vérifier par vous-mêmes.

Très certainement, au premier essai on vous dira « non », mais sur la longueur on devrait finir par vous dire « oui ».

Si vous argumentez bien votre projet et que vous restez professionnel jusqu’au bout, l’entreprise devrait y trouver son compte en acceptant votre rupture conventionnelle.

Process démission reconversion

Depuis Novembre 2019, vous pouvez démissionner pour vous reconvertir et toucher le chômage pour votre projet. Avant de démissionner, vérifier tout de même que votre projet de reconversion soit bien validé.

Les conditions pour être éligibles sont les suivantes :

  • Travailler depuis au moins 5 années consécutives sans pause (1300 jours travaillés). Vous pouvez avoir travaillé pour différents employeurs, mais il ne doit pas y avoir plus de 2 jours ouvrés d’écart entre les 2 contrats.
  • Être salarié en CDI
  • Faire une reconversion nécessitant une formation ou création d’entreprise
  • Avoir fait un entretien en évolution professionnel auprès d’un professionnel ou une structure agrée (gratuit par l’APEC pour les cadres), avant d’avoir démissionné
  • Élaborer un dossier auprès de la commission de validation de votre lieu de travail ou résidence. L’objectif de ce dossier est de démontrer que votre projet est réel et sérieux. Il faudra compter environ 2 mois pour avoir un retour. 

Il est important de ne pas démissionner avant d’avoir eu le retour positif de la commission sinon vous n’aurez pas le droit au chômage.

Les templates de dossiers à remplir selon votre région sont disponibles sur : www.demission-reconversion.gouv.fr 

Suivi de Conjoint

On ne sait jamais, si votre conjoint ou concubin venait à travailler dans une autre région vous pourriez alors démissionner pour suivi de conjoint et toucher le chômage. 

Pour ma part, comme nous souhaitions déménager de Paris pour nous rapprocher des montagnes, j’ai fait en sorte de me retrouver dans cette situation, avec mon mari.

Attention, pour toucher le chômage, vous devez avoir démissionné dans les 3 mois suivants l’entrée en nouveau poste de votre conjoint.

2.2 Aides au financement de votre formation

Le CPF : Compte Personnel de Formation (ex DIF)

En tant que salarié, chaque année vous recevez 500 Eur sur votre compte (dans la limite de 5000 Eur) pour vous former sur le sujet de votre choix à n’importe quel moment.

Si vous n’avez pas assez d’argent sur votre CPF pour financer entièrement votre formation, ce dernier peut-être abondé par : votre employeur, Pôle emploi ou bien même la région.

Le PDC : Le Plan de Développement de Compétence

Si vous faites une reconversion au sein de votre entreprise, vous pouvez alors demander l’accès au PDC pour que l’entreprise vous finance votre formation.

Formation financée par Pôle Emploi

Si vous êtes éligible au chômage alors Pôle emploi peut également vous financer certaines formations.

Vous trouverez la liste des formations sur ce lien : Formation Pôle Emploi 

3. Être clair sur ses objectifs et son plan d’action

Maintenant que vous savez exactement de combien vous avez besoin en termes de rémunération et de quelles aides vous disposez, il s’agit de fixer vos objectifs en termes de rémunération.

Fixez-vous des objectifs de rémunération mensuelle à 3 mois, 6 mois, 12 mois, 3 ans.

Une fois que vous avez vos objectifs sous forme de plan financier, réfléchissez au plan d’action qui vous permettra d’atteindre ces objectifs.

Soyez le plus précis possible dans votre plan d’action afin d’en assurer son utilité.

Pour chaque action, associez-y bien une deadline.

4. Se serrer la ceinture s’il le faut

Vous réalisez que votre objectif de rémunération est trop ambitieux ? 

Reprenez la liste de vos besoins financiers et regardez comment vous pourriez diminuer vos dépenses.

Ci-dessous une liste non exhaustive d’idées pouvant diminuer vos dépenses :

  • Changer de fournisseur (internet, téléphone, assurance, électricité…). Il existe peut-être des fournisseurs moins chers que les vôtres. Faites une étude de marché pour le découvrir.
  • Vendre l’inutile : essayez de vendre les habits que vous ne mettez plus, l’électroménager que vous n’utilisez plus… Faites du ménage chez vous et essayez de vendre tout ce dont vous ne vous servez plus sur Le BonCoin, Facebook Market Place, Vinted ou toutes autres plateformes.
  • Acheter d’occasion : en occasion on peut tout acheter sur les plateformes listées précédemment. Très souvent vous y trouverez des choses quasi neuves pour moitié moins chère. Alors, ne dépensez plus dans du neuf. Cela fera du bien à votre portefeuille et également à la planète. 😉
  • Analyser le réel besoin : Avant de sortir la carte bleue, réfléchissez si vous avez vraiment besoin de cette dépense ? Très souvent, on peut s’en passer !
  • Limiter les sorties aux bars et restaurants et privilégier les apéros et dîner à la maison

Vous serrer la ceinture devrait vous permettre de mieux gérer financièrement votre reconversion si vous avez une diminution de revenu à compenser.

5. Jouer l’ultra-sécurité financière

5.1 Lancer une nouvelle activité en side-project

Vous souhaitez vous lancer dans une nouvelle activité qui pourrait vous rapporter 0 Eur dans ses débuts, mais vous n’avez pas assez d’économies pour prendre ce risque ?

Alors, votre dernier recours est de profiter de votre poste actuel pour lancer en parallèle votre nouvelle activité. C’est ce qu’on appelle un « side-project ». 

Lancer votre activité en side-project vous permet d’attendre que votre nouvelle activité décolle avant de quitter votre emploi actuel. 

Ainsi vous gérez financièrement votre reconversion par votre emploi actuel le temps de la transition.

Pour cela, vous devez tout de même être très bien organisé pour réussir à trouver le temps de gérer vos deux activités.
N’hésitez pas à demander à votre employeur un temps partiel au besoin.

Vous pouvez également lire mon article sur comment bien slasher. Vous allez en effet devoir slasher entre vos 2 activités pendant quelques mois/années selon le lancement de votre nouvelle activité.

4.2 Le PTP : Projet de Transition professionnelle pour se former sans perdre son emploi

Si vous avez été salarié les 24 derniers mois dont 12 mois au sein de la même entreprise, vous pouvez demander à accéder au dispositif PTP.

Ce dispositif permet de prendre un congé au sein de votre entreprise pour vous former sur un nouveau métier tout en maintenant votre salaire en totalité ou en partie selon votre salaire actuel.

Pour cela vous devez monter votre dossier et le faire valider auprès de la Commission paritaire interprofessionnelle régionale (CPIR). 

Si votre dossier est validé, vous devez prévenir votre employeur par écrit au moins 120 jours avant le début de votre congé si la formation dure plus de 6 mois ou 60 jours si elle dure moins de 6 mois. 

Si votre dossier a bien été validé et votre demande faite dans les temps, votre employeur ne peut vous refuser votre congé. Il peut cependant demander à le repousser jusqu’à 9 mois.

Plus de détail sur ce lien : Projet de Transition Professionnelle (PTP) toutes les infos 

Le PTP vous permet donc de suivre une formation en étant toujours rémunéré (au minimum à 90%), et si vous ne trouvez pas de travail au bout ou que vous changez d’avis, vous pouvez toujours retrouver votre emploi. 

Je préfère vous prévenir, obtenir la validation d’un dossier n’est pas si facile, car les budgets ne sont pas illimités. Cliquez ici pour avoir plus de détails sur les dossiers prioritaires. 

Voilà, j’espère que cet article vous aura rassuré sur le plan financier de votre reconversion professionnelle.

N’hésitez pas à mettre en commentaire vos doutes ou astuces pour gérer financièrement votre transition.

Vous souhaitez vous faire accompagner pour trouver ce job qui vous épanouira tant ?

Cheminons ensemble pour atteindre les sommets de votre vie professionnelle

Je réserve maintenant mon échange Découverte offert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.