Comment se vendre sans expérience ?

Comment se vendre sans expérience ?

Quand on se lance dans une reconversion ou qu’on est jeune diplômé, la recherche d’emploi peut être un vrai parcours du combattant.
Alors, bien sûr, vous trouvez bien des offres qui vous attirent, mais comment se vendre sans expérience ?
Comment faire la différence parmi les autres candidats ?

C’est ce que je vous propose découvrir dans ce nouvel article.

Bien analyser le besoin du recruteur

Avant toute chose, il va falloir que vous preniez le temps de bien analyser l’offre d’emploi.

Quels sont les mots-clés de l’offre ? 

Dans les mots-clés, cherchez les verbes d’action des principales missions, et également les diverses compétences clés demandées.

Ensuite, regardez comment vous pouvez incruster ces mots-clés dans votre CV.

Faites également en sorte que ces mot-clés apparaissent en évidence dans votre CV.

Pour information, un recruteur passe en moyenne 40 secondes par CV.

Quand le recruteur lit votre CV, il doit donc directement se dire que vous matchez bien avec son besoin.

Un exercice que je vous conseille de faire : 

Donnez l’offre d’emploi à quelqu’un de votre entourage, 

Puis, donnez-lui 1 minute pour lire votre CV. 

Enfin, demandez-lui s’il pense que vous matchez pour le poste. Si ce n’est pas le cas, quels sont les éléments manquants selon lui.

Essayez ensuite d’ajuster votre CV en fonction.

L’étape la plus dure quand on n’a pas d’expérience ou pas le parfait profil est de décrocher un entretien. Si votre CV passe la sélection, vous pourrez ensuite vous vendre comme il se doit lors de l’entretien. 

Alors, prenez vraiment le temps de bien personnaliser votre CV.

Miser sur les soft-skills pour se vendre sans expérience

Quand vous avez peu d’expérience, en général ce sont les hard-skills (compétences techniques) qui vous font défaut. 

C’est pour cela qu’il va bien falloir mettre en avant vos soft-skills (compétences comportementales).

L’un des gros atouts étant que les soft-skills sont beaucoup plus compliquées à développer que des hard-skills.

Vous pourrez donc expliquer au recruteur que vos soft-skills vous permettront de rapidement monter en compétence sur les hard-skills qu’il vous manque.

Quelques exemples de soft-skills à mettre en avant :

  • Votre capacité d’adaptation. Si vous vous êtes reconverti, vous avez dû vous adapter à un nouvel environnement. Vous adapter à l’environnement de l’entreprise ne vous fait donc pas peur. Vous avez d’ailleurs peut-être d’autres exemples dans le passé où vous vous êtes très bien adapté. 
  • Votre ouverture d’esprit. Pour faire une reconversion, il faut être curieux et ouvert d’esprit sur ce qui vous entoure. Ça tombe bien, cette ouverture d’esprit vous permettra de rapidement comprendre votre nouvel environnement. Vous pourrez également apporter votre regard nouveau. 
  • Votre courage. Sortir de votre zone de confort et persévérer pour atteindre vos objectifs ne vous font pas peur. Cela tombe bien, les objectifs des entreprises sont en général ambitieux. Il faut savoir s’accrocher et tester de nouvelles choses pour délivrer les résultats. 
  • Votre capacité à prendre du recul. Avant de vous reconvertir, vous avez sûrement fait un gros travail d’introspection. Vous êtes donc très clair sur vos forces, vos points d’amélioration, mais aussi sur ce que vous recherchez et où vous voulez aller. Bref, un vrai avantage pour la personne qui devra vous manager. 
  • Votre bon relationnel. Qu’importe le poste convoité, un bon relationnel est toujours une qualité essentielle pour bien s’intégrer dans une entreprise et collaborer avec les différentes parties.
  • Votre conscience professionnelle. Avoir une bonne conscience professionnelle est très recherchée. Cela montre que vous avez à coeur de bien faire votre travail et répondre aux attentes demandées.

Ceci est une liste non-exhaustive, à vous de mettre en avant les soft-skills qui vous caractérisent le mieux et qui vous seront utiles dans le job convoité.

Vous voulez plus d’arguments pour vendre vos soft-skills auprès de vos recruteurs ? Lisez mon précédent article : « Pourquoi les soft skills sont-elles devenues si importantes ? »

Sans expérience, miser sur ses activités extra-professionnelles

Ayant peu d’expérience dans le job convoité, mettez en avant ce que vos activités professionnelles passées vous ont apporté et en quoi elles vous seront utiles sur ce poste. 

Mais mettez également en avant vos activités extra-professionnelles. 

Toutes vos expériences sont bonnes à prendre.

Avec un peu de créativité, on trouve toujours des similitudes.

Vous êtes actuellement en recherche d’emploi et vous pensez que cela va prendre du temps ? 

Identifiez dès maintenant des activités extra professionnelles que vous pourriez faire et que vous pourriez mettre en avant sur votre CV. 

Que ce soit du bénévolat ou un side-project, c’est le moment de développer des compétences proches de celles du poste recherché.

Anticiper le besoin de formation

Selon votre projet, commencez à vous former en attendant de trouver ce job. 

Cela peut être une formation en ligne (de nombreuses sont gratuites), des livres, une formation reconnue ou autres. 

Tout ce que vous aurez appris en amont vous permettra de mieux vous mettre en avant.

NB : Vous pouvez également profiter de votre CPF (compte personnel de formation) pour vous faire financer une formation.

Soigner sa lettre de motivation pour se vendre

Même si la lettre de motivation est de moins en moins demandée et souvent non lue, soignez votre lettre ou faites un mail de motivation associé à votre candidature.

C’est dans ces quelques lignes (10-15 lignes maximum) que vous arriverez à vous démarquer.

Alors, ne faites pas une lettre « bateau » toute copiée d’internet, mais bien une lettre qui vienne de vos tripes. 

Mettez en avant votre motivation : pourquoi ce poste et cette entreprise. 

Et concluez avec votre principale force montrant que vous êtes le candidat idéal.

Pour que votre lettre soit lue :

  • Soignez bien votre phrase d’accroche. 
  • Faites des phrases courtes
  • Utilisez des mots percutants

Vous l’aurez compris, votre lettre doit répondre aux codes d’un bon storytelling et vous demandera donc du temps de rédaction.

Faire travailler son réseau

Ce n’est plus un secret, un bon nombre de postes sont pourvus via le réseau ou principe de cooptation.

Alors, faites travailler votre réseau pour que votre candidature soit appuyée.

Pour cela, repérez si vous ne connaissez pas des personnes dans l’entreprise convoitée. Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à contacter des employés via LinkedIn.

Dans les deux cas, racontez votre histoire. Dites-leur ce qui vous fait vibrer dans cette entreprise. Profitez-en également pour récolter leurs feed-backs sur cette entreprise. Et à la fin, voyez s’ils peuvent passer votre CV en interne.

Montrer sa motivation

Lors de vos entretiens, démontrez bien votre motivation à toute épreuve.

Pour cela, parlez avec passion, parlez de ce Pourquoi qui vous a mené à vous reconvertir.

Et rappelez-vous une chose : si vous avez décroché un entretien, c’est que le recruteur est ‘ok’ avec votre profil. Il sait que vous n’avez pas forcément beaucoup d’expérience, mais il est ok avec ça. 

Alors, mettez en avant vos softskills et votre motivation pour gagner le jeu !

Pour plus de conseils sur l’entretien d’embauche, je vous invite à lire mon précédent article : « 10 conseils pour réussir ses entretiens d’embauche » 

Ne pas avoir peur de commencer par un CDD, ou intérim

Enfin, ne vous focalisez pas uniquement sur un CDI. 

C’est votre premier job sur un métier de ce type. 

Alors, mieux vaut un CDD ou interim qui vous plaise vraiment qu’un CDI pris par défaut. 

Vous saurez ensuite vendre cette première expérience comme il se doit pour décrocher un peu plus tard un CDI.

Pensez long terme : quel poste vous apportera le plus d’expérience et vous intéresse le plus. Si c’est un CDD ou de l’intérim, ce n’est pas grave. Vous avez toutes les billes pour vous revendre plus tard, à la fin de ce contrat.

On en a fini avec mes 8 conseils pour se vendre sans expérience. 

Bien évidemment, lire des conseils ne suffit pas, il faut également les appliquer. 

Et même en les appliquant, les résultats n’apparaîtront peut-être pas tout de suite. 

Alors, surtout n’abandonnez pas et continuez de croire en vos rêves !

Si vous avez absolument besoin d’un job d’un point de vue financier, prenez un job alimentaire, mais continuez de postuler à ces postes qui vous intéressent. 

N’attendez pas sans rien faire, voyez également comment ajouter des cordes à votre arc pour que votre profil attire encore plus.

Rappelez-vous qu’Abraham Lincoln a perdu 8 fois les élections, a fait 2 fois faillite, mais il s’est toujours accroché à ses rêves et a fini par devenir président.

À la question : Comment se vendre sans expérience ? La clé réside dans la persévérance !

Alors, ne lâchez rien et continuez de candidater, réseauter, expérimenter…

Envie de recevoir chaque lundi conseils et inspirations pour reprendre en main votre vie professionnelle ?

Je m'inscris maintenant à la newsletter Rand'Ose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.