Comment tenir ses bonnes résolutions ?

Comment tenir ses bonnes résolutions ?

Chaque année c’est le même refrain, vous vous fixez une multitude de bonnes résolutions, mais vous n’arrivez jamais les tenir ? 

Alors, comment tenir ses bonnes résolutions ? 

Comment faire pour que cette année ce soit différent ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article à travers mes 4 conseils.

Avant de commencer, je tiens à vous rassurer 95% des bonnes résolutions échouent.
Vous n’êtes donc pas un cas isolé ! On part tous avec plein de bonne volonté en début d’année, mais malheureusement, cette dernière part assez vite…

L’objectif ici sera d’être dans les 5% où les bonnes résolutions finissent en grand succès ! 

Vous êtes prêt à relever ce challenge ?

1. Avoir des bonnes résolutions sous forme d’objectifs

La première erreur qui est souvent faite est que votre bonne résolution va être un simple souhait vague. 

Par exemple : « je veux avoir plus de temps pour moi », « j’aimerai être de meilleure humeur », etc…

Avec une résolution aussi vague, votre cerveau ne sera pas au clair sur ce que vous recherchez exactement à atteindre.

Qu’entendez-vous par « avoir plus de temps pour vous ? » et par « être de meilleure humeur » ?

Vos bonnes résolutions doivent donc être des objectifs bien précis.

Pour cela, dans mes coachings, je demande à ce que les objectifs de mes coachés répondent aux critères PASMED (acronyme créé par moi-même au passage).

Personnel : votre objectif doit commencer par : « je m’engage à … » et ne dépendre que de vous.
Par exemple, si votre bonne résolution était : « j’aimerais que mon manager soit plus reconnaissant envers moi. »
Cela ne dépend pas de vous directement, mais de votre manager.
Pour que cet objectif ne dépende que de vous, vous pourriez le tourner par : « Je m’engage à aller discuter avec mon manager pour lui faire part de mon besoin de reconnaissance ou de ce que je pourrais faire pour obtenir plus de reconnaissance. »

Atteignable, mais ambitieux : votre bonne résolution doit être réaliste tout en étant ambitieuse.
Si votre bonne résolution est réalisable dans la semaine qui suit, alors elle n’est pas assez ambitieuse.
Si par contre, votre objectif est de vous reconvertir pour devenir millionnaire dans l’année et que vous n’avez pas un plan solide, alors votre objectif est trop ambitieux.
Il va donc falloir que vous trouviez le bon juste milieu.

Spécifique, mais clair : votre objectif doit donc être précis tout en restant clair.
Si je reprends l’exemple cité plus haut : « Je veux plus de temps pour moi. » n’est pas assez spécifique. Votre objectif pourrait être : « Je m’engage à faire 2h de méditation par semaine. »
À l’inverse si votre objectif devient : « Je m’engage le lundi à finir à 18h pour faire une 1h de méditation, le jeudi à finir à 19h pour faire 30min de méditation et le dimanche à faire 30minutes de méditation à 10h », on est ici dans un objectif trop spécifique qui manque de clarté. On se retrouve plus ici dans un plan d’action.

Mesurable : Le critère le plus connu de tout objectif, il doit être mesurable.
C’est-à-dire que vous devez être très au clair sur les critères qui valideront l’atteindre de votre objectif ou non.
Si votre bonne résolution était : « je veux changer de job », quelle est votre mesure de réussite ? Avoir déposé des candidatures ? Avoir signé un contrat ? Etre sur le nouveau poste en 2022 ? À vous d’être au clair sur la manière dont vous voulez mesurer l’atteinte de vos objectifs.

Écologique : votre objectif doit être écologique pour vous et pour ceux qui vous entourent.
En d’autres mots, votre objectif doit d’abord être bon pour vous.
Par exemple, perdre 20kg n’est peut-être pas bon pour votre santé.
Et votre objectif doit également être bon pour votre entourage.
Si votre bonne résolution est : « je m’engage à ne pas travailler plus de 6h par jour » et que du coup, ceux sont vos collègues qui vont devoir compenser tout votre travail.
Cette bonne résolution ne sera pas écologique vis-à-vis de vos collègues. Cela risque de vous retomber dessus un jour…

Daté : pour finir, votre objectif doit avoir une date de fin.
Votre date peut-être au 31/12 de l’année, mais vous pouvez également être un peu plus ambitieux pour certains de vos objectifs.

Voilà, nous venons de voir les 6 critères que doivent remplir vos bonnes résolutions. 

Si vos bonnes résolutions remplissent ces 6 critères, vous pouvez être sûr qu’il sera déjà beaucoup plus simple pour vous d’atteindre ces objectifs.

2. Avoir un pourquoi clair

Maintenant que vous avez des bonnes résolutions clairement définies, il va falloir que vous ayez un pourquoi clair. 

C’est parce que vous serez clair sur votre pourquoi que vous persévérez dans l’atteinte de vos objectifs. 

Sans pourquoi, vous risquez vite d’abandonner vos objectifs en cours d’année.

Par exemple, si une de vos bonnes résolutions est : « je m’engage à évoluer au poste de manager d’ici le 31/12 » et que vous avez cette bonne résolution, car tous vos amis sont managers. 
Vous voulez donc simplement atteindre cet objectif pour faire comme eux.
Mais, au fond, vous vous en moquez un peu d’être manager. C’est juste une question d’ego.
Alors, vous n’avez pas de pourquoi puissant.
Vous risquez donc de vite abandonner cette résolution (sauf si vous avez un ego très puissant 😉 et dans ce cas là, votre pourquoi est votre ego ).

À l’inverse si vous avez décidé d’évoluer sur un poste de manager, car vous êtes animé par l’envie de manager une équipe, de transmettre et de faire évoluer des personnes.
Alors, vous avez votre pourquoi. Et c’est cette raison qui fera que vous vous donnerez à fond pour atteindre ce nouvel objectif.

NB : Attention, si vous avez cet objectif : « je m’engage à évoluer au poste de manager d’ici le 31/12 » et qu’il se limite à évoluer seulement au sein de votre entreprise, alors cet objectif ne dépend pas que de vous.
Il faudrait le reformuler par exemple par : « faire connaître mon souhait d’évoluer en tant que manager et démontrer mes capacités managériales »

Pour chacune de vos bonnes résolutions réfléchissez à quel est le pourquoi profond qui vous pousse à atteindre ces objectifs.
Peut-être que cela vous fera réaliser que certaines bonnes résolutions sont à supprimer car elles ne vous correspondent pas vraiment.

Vous n’arrivez pas à définir de Pourquoi clair ? Jeter un oeil à mon article : « Comment trouver son Pourquoi ? »

3. Prioriser ses bonnes résolutions

Si vous avez une liste de plus de 3 bonnes résolutions, il va falloir que vous soyez au clair sur vos priorités. 

Votre cerveau ne sait pas gérer un grand nombre de tâches à la fois. 

Quand votre cerveau se trouve face à plusieurs tâches à réaliser sans priorisation, il va toujours vous faire faire la plus facile. 

Et la tâche la plus facile pourrait même ne pas être une de vos bonnes résolutions, mais tout simplement faire le ménage plutôt que chercher un nouveau job, allez regarder une série, etc…

C’est pour cela qu’il faut que vous soyez très au clair sur vos priorités.

Quelles sont vos 3 priorités pour chaque trimestre et sur chaque mois ? 

Si vous lancer dans une reconversion professionnelle n’est pas clairement votre priorité, vous pouvez être quasiment sûr qu’au 31 décembre vous serez toujours dans la même situation. Les aléas du quotidien feront que vous n’aurez jamais pris le temps de réfléchir à votre reconversion.

Ces priorités doivent être extrêmement claires dans votre tête pour que quand vous avez du temps libre, ce soit sur ces tâches que vous focusiez vos efforts.

4. Planifier ses bonnes résolutions

Pour finir, mon dernier conseil sera de vous fixer un plan d’action clair. 

Maintenant que vous êtes clair sur la direction et pourquoi vous souhaitez y aller, il va s’agir de tracer le chemin pour ne pas se perdre en route. 

Je vous invite alors à reprendre chacune de vos bonnes résolutions et les détailler en sous-tâches avec une date de réalisation pour chaque tâche. 

Pour que votre plan d’action soit efficace, il faut que chaque sous-tâche ne vous prenne pas plus de 20 minutes. 

Si la tâche est trop longue, soyons honnête, vous aurez tendance à la procrastiner !

Ainsi, si une de vos bonnes résolutions est : « je m’engage à changer d’entreprise d’ici le 31/12 », vous pourriez avoir comme actions :

  • « Remettre à jour mon CV le 10/01 »
  • « Remettre à jour une lettre de motivation type le 11/01 »
  • « Chaque matin, de 7h40-8h, regarder les offres d’emplois sur LinkedIn et sauvegarder celles qui m’attirent »
  • « Chaque soir, de 18h30 à 18h50, postuler aux offres sauvegardées en adaptant CV et Lettre de motivation »
  • « Contacter des personnes travaillant dans les entreprises qui me recontactent chaque samedi de 9h30 à 9h50 »
  • « Préparer mes entretiens chaque dimanche de 21h à 21h20 »
  • « Préparer mail de remerciement type le 20/01 »
  • « Envoyer mails de remerciement après chaque entretien »

Avec ce plan d’action (non exhaustif), vous saurez très clairement comment atteindre votre objectif et le passage à l’action sera ainsi tout tracé !

Pour information, je vous conseille de vous mettre un maximum d’actions réalistes sur le mois de janvier. 

En effet, si vous commencez dès le mois de janvier à ne pas tenir vos bonnes résolutions, il y a de fortes chances pour que dès le mois de février vous baissiez les bras. Le mois de janvier est donc crucial pour le reste de l’année. 

À vous de bien vous motiver à dès la première semaine de janvier bien avancer dans vos bonnes résolutions.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour vous fixer des bonnes résolutions efficaces et garantir leurs succès !
Je vous invite vivement à noter tout ça sur papier pour garder une trace écrite et pouvoir relire de temps à autre dans l’année vos objectifs. Cela vous permettra de faire le point sur où vous en êtes et vous rebooster si besoin.

Et si vous avez peur de ne pas réussir à vous libérer assez de temps pour réaliser vos bonnes résolutions, je vous invite à lire mon article sur mes 5 outils pour mieux gérer son temps et ses priorités. 

Si je devais vous donner un dernier conseil, ce serait d’associer à l’ensemble de vos bonnes résolutions un « mot de l’année ».
C’est-à-dire un mot qui représente ce que vous voulez réaliser sur cette nouvelle année. Et cette fois-ci le mot peut-être vague ! Ça peut être « famille », « épanouissement », « joie », etc..

Si vous voulez en savoir plus sur ce mot de l’année, je ne peux que vous conseiller d’écouter ce Podcast de Change ma vie qui décrit très bien l’exercice.
Vous verrez elle n’est pas pour les bonnes résolutions, mais je trouve que ce concept de mot de l’année se marrie justement très bien avec celui des bonnes résolutions.

Envie de recevoir chaque lundi conseils et inspirations pour reprendre en main votre vie professionnelle ?

Je m'inscris maintenant à la newsletter Rand'Ose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.