Congé maternité : pas envie de reprendre le boulot, que faire ?

Congé maternité : pas envie de reprendre le boulot, que faire ?

La naissance d’un enfant chamboule une vie. 
On n’est plus la même personne avant et après avoir donné naissance. 
Dans ce contexte de changement, la reprise du travail après le congé maternité (ou parental) peut s’avérer difficile.
Pour peu que vous n’étiez pas pleinement épanouie dans votre job, cette reprise peut vous causer beaucoup d’appréhension…

Mais alors, que faire quand on n’a pas envie de reprendre le boulot, après son congé maternité (ou parental) ?

Vous avez 3 options : 

  • Reprendre votre ancien job et bien préparer la reprise
  • Changer de  job
  • Se reconvertir

Avant de passer en revue ces 3 options, voyons comment faire le bon choix entre ces options.

1. Faire le point pendant votre congé maternité

La première étape si vous n’avez pas envie de reprendre votre travail est de faire le point sur vous. 

Votre vision

Chaque naissance donne lieu à une évolution de votre identité. 

Il est donc nécessaire de vous reconnecter à votre vous intérieur.

Pour cela, défaites-vous de toutes vos croyances et ce que pensent les autres.

Oubliez les : 

« Je suis une mauvaise mère si je pense à mon épanouissement professionnel » 

ou bien « je suis old school et dépendante de mon mari si je prends quelques mois/années off pour m’occuper de mes enfants. »

Les questions à vous poser :

  • Qui voulez-vous être vraiment ? 
  • Quelles modèles de Maman enviez-vous ?
  • Comment voyez-vous votre vie professionnelle et personnelle ?
  • Quelle vie souhaitez-vous vivre dans les 2-3 années qui viennent ?

Vos limites

À partir de cette vision, définissez vos limites. Qu’elles soient personnelles ou familiales.

Pour ma part, ma première grossesse m’a fait réaliser que travailler était quelque chose de très important et épanouissant pour moi. 

Cela ne voulait pas dire que je n’aimais pas ma fille ou qu’elle passait en second plan. Mais pour profiter pleinement de ma fille, j’avais besoin d’avoir ce temps pour moi où je faisais travailler mon cerveau.

5 mois de congés maternité étaient donc beaucoup trop pour moi et un temps partiel inenvisageable.

Les questions à vous poser :

  • Où est votre équilibre ? 
  • Est-ce qu’il se situe dans un temps partiel ? 
  • Dans un temps plein ? 
  • Dans un congé parental plus long ?

Votre confiance en vous

Ensuite pour réussir à appliquer vos limites, travaillez votre confiance en vous. 

Vous serez une bonne mère et une bonne working-mum à partir du moment où vous aurez confiance en vous et en vos choix.

Profitez de votre congé maternité pour augmenter votre confiance en vous. Pour cela, je ne peux que vous inviter à faire les exercices évoqués dans mon article : « Comment augmenter sa confiance en soi ? » 

« Pas envie de reprendre le boulot », les raisons

Pourquoi n’avez-vous pas envie de reprendre le boulot ?

  • Est-ce pour rester plus de temps avec votre enfant ? Dans ces cas-là peut-être faudrait-il envisager un congé parental ou bien un temps partiel si vos finances le permettent ? Et sinon, vous pourriez rester dans votre poste actuel, mais en faisant attention à ne pas faire trop d’heures.
  • Est-ce parce que votre environnement de travail ne vous convient pas ? Il n’est pas du tout aligné avec vos valeurs ou votre vision ? Peut-être qu’un changement d’entreprise est alors à envisager ?
  • Est-ce parce que votre job ne vous motive vraiment pas ? Une reconversion serait-elle à envisager ?

Je vous invite à vraiment étudier les causes de ce manque d’envie de reprendre le travail. 

Une fois que vous aurez bien compris la source de cette démotivation, vous pourrez alors choisir l’option qui vous conviendra le mieux.

Dans votre choix, n’oubliez pas de bien prendre en compte le travail fait sur votre vision et sur vos limites.

Peut-être qu’une reconversion est ce qu’il vous conviendrait le mieux niveau professionnel. Mais si vous souhaitez être un maximum présent pour votre enfant, peut-être est-ce une option à envisager dans un deuxième temps ? A vous de définir vos priorités et besoins court, moyen et long terme.

Vous hésitez à prendre l’option d’un congé parental pour vous laisser plus de temps pour murir votre projet ? N’hésitez pas à lire cet article : Faut-il choisir le congé parental ? 

2. Vos 3 options pour votre retour de congé maternité

Maintenant que vous avez confiance en vous, que vous vous êtes reconnectée à ce que vous vouliez vraiment, quelle option professionnelle vous conviendrait le mieux ?

  • Reprendre votre boulot actuel en préparant bien votre retour ?
  • Changer de job ?
  • Se reconvertir ?

Pour chacune de ces options, je vous partage mes conseils.

A. reprendre son boulot et bien préparer son retour

Suite à votre congé maternité, vous avez donc choisi de retourner sur votre poste. Ci-dessous 3 conseils.

Se renseigner sur ce que prévoit l’entreprise

Si vous décidez de reprendre votre job, la première étape va être de contacter votre entreprise pour bien préparer votre retour. 

Renseignez-vous sur tout ce que propose l’entreprise et votre manager : crèche d’entreprise, reprise à temps partiel, transition avec la personne qui vous remplaçait…

L’idée est que vous prépariez au mieux votre retour. 

C’est l’occasion également de leur donner vos contraintes suite à la naissance de votre enfant. Votre enfant est sûrement gardé, mais vous allez peut-être devoir partir plus tôt du boulot pour aller le chercher ?

Assurez-vous également qu’ils prévoient bien une reprise progressive. Vous ne pourrez être 100% opérationnelle dès le premier jour. Un temps de transition est à prévoir.

Accepter un temps d’adaptation

Comme je le disais, vous ne pourrez pas reprendre du jour au lendemain comme s’il ne s’était rien passé.

Acceptez d’avoir un temps d’adaptation et discutez-en avec votre manager pour que cela soit bien prévu. 

Si l’équipe a changé, il va falloir découvrir de nouveaux collègues. 

Mais vous allez aussi devoir découvrir les nouveaux process qui auront été mis en place pendant votre absence, les nouveaux dossiers, etc…

Bref, reprenez tout doucement, pour remonter calmement à bord. 

N’oubliez pas que vous avez 2 vies à gérer : celle au bureau et celle à la maison. Il faut donc qu’il vous reste de l’énergie pour votre retour à la maison et bébé qui vous attendra de pieds fermes !

Prévoir du temps pour soi

Organisez-vous avec votre +1, nounou, famille, amis ou autre pour vous libérer du temps pour vous pendant le premier mois de la reprise.

Vous allez subir beaucoup de bouleversements : la séparation avec votre petit, la reprise d’un rythme de travail, les nuits qui sont toujours courtes, etc…

Il est donc important que pendant cette transition vous ayez du temps pour vous.

Du temps pour vous vider l’esprit et prendre du recul sur cette reprise. 

Si vous reprenez tête baissée un rythme effréné vous allez vite vous épuiser.

B. Changer de job 

Vous n’avez vraiment pas envie de remettre les pieds dans votre entreprise ? 

Vous aimez votre job, mais votre environnement de travail ne peut plus durer ? Encore moins avec un enfant à s’occuper ?

Vous décidez donc de vous attaquer à la recherche d’un nouvel emploi.

Ci-dessous 3 conseils.

Se libérer du temps pour sa recherche d’emploi

Il est très important que vous preniez très au sérieux votre recherche d’emploi. Surtout si le temps vous est compté d’ici votre retour théorique de congé maternité.

Pour cela, veillez à bien avoir de l’aide pour vous libérer suffisamment de temps pour votre recherche d’emploi. Vous ne pourrez compter uniquement sur les siestes de bébés.

Que ce soit votre conjoint, votre famille, une nounou ou autre. Assurez-vous d’avoir un relais.

Une bonne recherche d’emploi passe par : 

  • Un CV et une Lettre de motivation adaptés à chaque offre
  • Un suivi régulier des offres d’emplois et de vos candidaturesUne disponibilité pour les entretiens téléphoniques et physiques (ainsi que du temps de préparation).
  • Le travail de votre réseau pour les candidatures spontanées.

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez trouver ce nouvel environnement qui vous conviendra mieux, il va vous falloir y consacrer du temps de qualité.

Négocier son départ avec son entreprise actuelle

Ça y est, vous avez trouvé un nouveau poste ! Félicitations !

Maintenant, il va s’agir d’organiser votre départ au sein de votre entreprise actuelle.

Sachez qu’en congés maternité ou parental, votre préavis reste théoriquement de 3 mois. (ou de la durée contractuelle que vous avez)

Cependant, dans la majorité des cas, si vous avez quelqu’un qui vous remplaçait temporairement sur votre poste, votre entreprise devrait accepter de raccourcir votre préavis.

En effet, elle n’aurait rien à y gagner de vous faire revenir pour moins de 3 mois, sachant que vous seriez peu motivée…

À partir de cette négociation, vous saurez à quelle date vous pourrez commencer dans votre nouvelle entreprise.

S’organiser pour la reprise

Je ne vais pas vous le cacher, reprendre le travail dans une nouvelle entreprise risque d’être sportif !

Il va falloir en effet s’intégrer dans un nouvel environnement, monter à bord sur un nouveau poste, tout en trouvant votre nouveau rythme de working mum.

Dans ce concept, il est donc primordial d’avoir été transparente avec votre nouvel employeur sur le fait que vous rentrez de congé maternité et qu’il faudra peut-être que vous partiez plus tôt pour aller chercher votre enfant.

Si vous gardez pour vous ces éléments, vous risquez de vous rajouter un stress supplémentaire pour faire « bonne impression ».

Avec ce nouveau rythme à prendre, il va falloir également que vous soyez bien épaulée, côté vie personnelle, pendant les premiers mois de votre prise de poste. 

Vous risquez en effet de rentrer du travail épuisée par le nombre de nouveautés découvertes au boulot. Dans ces conditions, il vous sera compliqué de gérer toute seule toutes les tâches de la vie de famille.

C. Se reconvertir

L’arrivée de ce nouvel enfant vous a fait prendre conscience que c’est décidé il est temps de changer de job ? 

On arrête ce bullshit job ou ce job épuisant, et on trouve enfin un job épanouissant ? 

Mais alors, comment se reconvertir dans ces conditions ? 

Ci-dessous 3 de mes conseils.

Se poser les bonnes questions pour prévoir sa transition

Première étape, prendre conscience des options que vous avez et du temps que vous avez.

Plusieurs questions à se poser :

  • Combien de temps avez-vous pour réaliser votre transition ? Avez-vous les moyens de prolonger votre congé maternité en congé parental pour vous donner le temps de bien préparer votre transition ? Devez-vous négocier une rupture conventionnelle pour obtenir 2 ans de chômage ? Vous sentez-vous plus sereine par l’idée de reprendre votre job pour vous laisser plus de temps et vous focaliser d’abord sur votre enfant ?
  • Comment votre entourage peut vous épauler dans cette transition ? Et surtout votre +1 ?

Se fixer des objectifs

Une fois que vous y voyez plus clair sur votre transition, fixez-vous des objectifs pro et perso. 

Ces objectifs vous serviront de boussole pour être sûr que vous allez dans la direction avec laquelle vous êtes la plus alignée.

Se faire accompagner

Faire un changement de voie en plus de gérer un nouveau-né est un gros challenge. 

Mais cela ce fait ! C’est d’ailleurs pour ma part, le choix que j’avais fait en démissionnant pendant mon congé maternité pour me lancer à 100% dans le coaching.

Pour relever au mieux ce challenge, je ne peux que vous conseiller de vous faire accompagner par un coach. 

Ce dernier vous accompagnera à vous poser les bonnes questions pour choisir la bonne voie, trouver votre bon équilibre entre vie pro et vie perso. Et surtout passer à l’action efficacement !

J’espère que cet article vous aura aidé à aborder plus sereinement votre retour de congé maternité.

J’ajouterai seulement un dernier point.

Si c’est votre premier enfant, vous vous direz sûrement que ce n’est pas le bon moment pour vous reconvertir. « Mieux vaut assurer une stabilité dans les débuts pour prendre le temps de découvrir votre nouveau métier de jeune Maman. »

Ce choix est totalement compréhensible.

Par contre, mon conseil : continuez quand même de mûrir, dans les mois/années qui suivent, votre envie de reconversion.

La majorité des Mamans se reconvertissent au deuxième enfant. La deuxième grossesse fait comme un déclic : « Cette fois-ci c’est bon, j’ai envie de faire un job qui me plaît et avoir du temps pour mes enfants. » 

Dans cette situation, il est beaucoup plus facile de vous reconvertir quand vous avez déjà un peu préparé le terrain. Car soyons honnête, ce n’est pas avec 2 enfants que vous trouverez plus de temps pour vous pencher sur le sujet…

Alors, profitez d’avoir un seul enfant pour commencer à préparer votre plan moyen terme.

Pour rappel, une reconversion ne se fait pas du jour au lendemain sur un claquement doigt ! 😉

Alors, que décidez-vous de faire pour votre retour de congé maternité ? N’hésitez pas à me mettre vos retours en commentaire.

Envie de recevoir chaque lundi conseils et inspirations pour reprendre en main votre vie professionnelle ?

Je m'inscris maintenant à la newsletter Rand'Ose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.