La communication non violente pour aborder vos envies de changement au travail

La communication non violente pour aborder vos envies de changement au travail

Pas toujours évident de dire à son manager qu’on ne se sent pas bien dans son poste.
Comment aborder vos envies de changements au travail ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans cet article à travers la méthode de la communication non violente (CNV).

Que vous souhaitiez communiquer sur une envie de réajustement de votre poste, d’amélioration de votre environnement travail ou un projet de reconversion, il est important que votre message passe de la bonne manière pour avoir les meilleurs résultats.

Je vous parlerai d’abord de la communication non violente (CNV) et ses bienfaits. 
Puis, je vous détaillerai les 4 étapes de la communication non-violente appliquées au monde professionnel et à votre envie de changement.

1. Qu’est-ce que la communication non violente (CNV) ?

La communication non violente est à la fois un concept et une philosophie de communication.

Elle a été créée par le psychologue américain Marshall Rosenberg dans les années 70. 

L’objectif de la CNV est d’apprendre à mieux s’écouter pour mieux s’exprimer. 

C’est donc une méthode de communication bienveillante envers soi et envers les autres. 

La CNV nous apprend à nous exprimer de manière authentique.

2. Bienfaits de la Communication non violente (CNV) au travail

2.1 Exprimer ses envies de changement et ressentis

Le grand bienfait de la CNV est de permettre à un individu d’exprimer avec bienveillance ses envies et ses ressentis. 

C’est en ayant bien conscience de nos pensées et nos émotions, que nous évitons les incompréhensions et que nous serons pleinement compris.

2.2 Résoudre les conflits

La communication non violente facilite la résolution de conflits. 

En effet, les conflits sont souvent liés à des non-dits ou des problèmes de communication. 

En suivant bien les étapes de la CNV cela permet de s’assurer que les choses sont dîtes de la bonne manière pour être reçu de la bonne manière.

2.3 Favoriser un environnement de travail sain

Si tout le monde était formé à la CNV, il y aurait sans aucun doute des équipes beaucoup plus soudées. 

Les collaborateurs prendraient le temps de s’écouter mutuellement sans se juger.

Authenticité et empathie sont l’une des clés de la CNV.

3. Les 4 étapes de la CNV appliquées à votre envie de changement

3.1 Observer les faits avec empathie

Cette première étape est un vrai travail d’introspection. 

Dans les faits qu’est-ce qui vous convient dans votre situation actuelle et qu’est-ce qui ne vous convient plus ?

Listez par écrit tous les faits réels qui vous viennent à l’idée. 

Et quels sont les faits qui vous ont amené dans ces situations ?

Si vous avez des choses à reprocher à l’organisation ou à des collègues en particulier, mettez-vous à leur place. 

Auriez-vous réagi de la même manière ? 

Sans chercher absolument des excuses, essayez d’être empathique envers eux.

Cela vous permettra de mieux comprendre les raisons de leurs actions.

3.2 Identifier et exprimer ses sentiments avec authenticité

Maintenant que vous avez conscience des faits, quelles sont les émotions que ces faits vous procurent ? 

Exprimez-les par écrit en écrivant : « je ressens … ».

Cela peut-être de l’envie, de la colère, de la peur, l’ennui…

Si vous n’avez pas l’habitude de mettre des mots sur vos émotions, prenez l’habitude, à chaque fin de journée, d’essayer de nommer les émotions qui vous ont traversé dans la journée.
Pour ce faire, vous pouvez vous aider d’une liste des émotions. Personnellement, j’aime bien cette liste faite par le blog whyislife. 

Identifier ses émotions est peut-être la partie la plus dure de la communication non violente, mais la plus importante !

Je sais de quoi je parle, car il y a quelques années, j’étais incapable de mettre des mots sur mes émotions. 

On ne m’avait jamais appris à écouter mes émotions et encore moins à les montrer. 

Pour moi, montrer ses émotions était un vrai abus de faiblesse.

C’est mon ostéopathe, qui un jour, m’a dit : « Alexandra, au lieu de venir régulièrement pour vos problèmes de dos, il faut que vous essayiez de mettre des mots sur vos émotions, car je sens que vous les garder trop pour vous. Toutes vos émotions sont bloquées dans votre nuque… » 

Ces mots m’ont beaucoup marqué, car :

  • Je pensais vraiment que l’ostéopathe était la seule solution à mes maux de dos
  • L’exercice me paraissait impossible 
  • Je n’en voyais pas forcément l’utilité non plus… 

Mais bon, j’ai écouté ce sage conseil et j’ai essayé à la fin de chaque journée de mettre des mots sur mes émotions.

Il m’aura fallu presque un an avant d’être vraiment à l’aise avec cet exercice !

Et en effet, depuis, je n’ai plus de maux de dos, et je ne vais qu’une fois par an chez l’ostéopathe pour un check de routine.

Avec l’expérience, j’ai également découvert que c’était en montrant nos émotions, qu’on se dévoilait vraiment et qu’on arrivait à nouer de vrais liens. 

Bien évidemment, l’idée n’est pas de devenir la personne qui ne parle que de ses émotions.
Mais apprenez à les écouter, et quand vous sentez que c’est important, apprenez à les partager.
Vous verrez que vos relations professionnelles et personnelles n’en ressortiront que plus grandes.

Je me suis un peu égarée du sujet initial, mais c’était pour appuyer sur l’importance de cette étape.

Cette étape peut vraiment être difficile si vous n’avez jamais appris à écouter vos émotions.

Mais, comme la marche, ça s’apprend en expérimentant ! Alors, essayez de prendre le temps de nommer vos émotions.

N’hésitez pas à jeter un oeil à mon article : 7 conseils pour mieux gérer ses émotions au travail

3.3 Identifier son Envie de changement

Passons maintenant à une autre étape cruciale : l’identification de votre besoin. 

De quoi auriez-vous besoin pour accéder à votre situation idéale ? 

Avez-vous besoin de plus de reconnaissance ? 

De pouvoir télétravailler plus de jours pour un meilleur équilibre vie pro / vie perso ? 

De plus de responsabilités ? 

D’aller sur un nouveau métier pour mieux vous développer ?

Définissez de manière la plus claire possible vos différents besoins.

En manque d’idée ? N’hésitez pas à lire mon article sur comment réinventer son job sans tout plaquer ?  

3.4 Exprimer sa demande

Vous allez maintenant pouvoir exprimer votre demande de changement à votre hiérarchie.

Pour cela, structurez votre discours par les mêmes étapes que votre réflexion : 

1/ les faits

2/ vos émotions suite à ces faits

3/ vos besoins et donc votre demande

Ayez une demande la plus ouverte possible. 

Durant tout votre exposé, n’émettez aucun jugement sur votre hiérarchie ou l’organisation.

Ne blâmez personne. 

L’attaque ne vous apportera rien de positif.

Vous êtes là pour parler de vous, de vos ressentis et de vos besoins. 

Avec un discours ouvert de la sorte et sans rien imposer, votre hiérarchie devrait être ouverte pour chercher ensemble des solutions.

Pour finir, si le message est bien reçu, n’oubliez pas de montrer votre gratitude pour la prise en compte.

En montrant votre gratitude, vous encouragez la personne à vous accompagner dans votre envie de changement.

4. Les limites de la CNV au travail

Je note 2 cas courants où la communication non violente peut ne pas avoir les résultats attendus.

  • la personne en face n’est pas réceptive, car elle a les idées ailleurs. Dans ces cas-là, faites-lui part de cette observation (avec des faits uniquement) et demandez-lui si elle ne préfère pas que vous reportiez le point à un moment où elle sera plus réceptive.
  • la personne est sous l’emprise de ses propres émotions. Si la personne en face a du mal à gérer ses émotions, elle peut se sentir jugée, ou piégée. Dans ces cas-là, ce n’est pas aujourd’hui que des solutions sortiront. Laissez-lui le temps de digérer votre discours et revenez quand elle sera plus au calme.

Vous avez maintenant toutes les clés en main pour aborder votre envie de changement au travail à votre hiérarchie, mais cela marche également si vous souhaitez l’aborder à votre entourage personnel. 

Petit rappel : pour votre entourage personnel, je vous conseille d’attendre de savoir où vous allez avant de parler de vos envies.
Sinon, devant tant de flous, votre entourage risque de prendre peur et ne pas forcément avoir la bonne réaction. Mais je rentrerai très vite, dans ce sujet, dans un prochain article de blog.

Vous souhaitez en savoir plus sur la CNV ?
Je vous invite à regarder cette conférence de Thomas d’Ansembourg qui vous confirera toutes les clés de la CNV pour avoir une vie pleinement alignée.

Envie de recevoir chaque lundi conseils et inspirations pour reprendre en main votre vie professionnelle ?

Je m'inscris maintenant à la newsletter Rand'Ose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.