La reconversion après 40 ans, c’est possible !

Reconversion après 40 ans conseils

La reconversion après 40 ans demande très souvent plus de courage qu’à 30 ans. 

Les contraintes ne sont pas les mêmes : passé les 40 ans, on a souvent des enfants dont il faut financer les études, des prêts à rembourser, moins d’énergie pour se former, etc…

La reconversion professionnelle n’a jamais été une chose simple qu’importe l’âge. Alors, venir y rajouter encore  plus de risques, forcément cela crée encore plus de résistance pour se lancer.

Et pourtant, si elle est bien préparée, vous pouvez sans problème réussir votre reconversion professionnelle après 40 ans.

Des success stories à plus de 40 ans il y en a eu de nombreuses. Je vous citerai seulement l’exemple de Ray Kroc qui, à plus de 50 ans, a créé l’incontournable Mc Donald’s ! 

Il n’est donc jamais trop tard pour oser se lancer !

Vous trouverez dans cet article vos atouts pour vous reconvertir et mes conseils pour mener à bien votre projet.

Les atouts d’une reconversion après 40 ans

Votre premier atout : votre maturité

Ce n’est un secret pour personne, avec l’âge nous gagnons en maturité. 

A plus de 40 ans, vous vous connaissez donc très bien.

Vous savez ce que vous aimez et ce que vous n’aimez pas, vos forces et vos faiblesses. 

Bref, quand vous faites quelque chose, en général, vous savez à l’avance si cela vous plaira ou non.

Cette connaissance approfondie de vous-même est une grande force pour votre projet de reconversion. Vous devriez savoir intuitivement dans quoi vous lancer ou a minima dans quoi ne pas vous lancer. 

Ainsi, peu de chance que vous vous rendiez compte a posteriori que vous ne vous plaisez pas dans votre nouveau métier.

Cela devrait vous enlever une sacrée épine du pied pour votre nouveau projet ! 

C’est bien connu : lorsque l’on aime ce que l’on fait, on ne compte pas les heures. On arrive à surmonter toutes les épreuves. Passionné par votre nouveau projet, vous finirez alors forcément par atteindre vos objectifs !

Votre deuxième atout : votre expérience

À plus de 40 ans, on a forcément plus d’expérience professionnelle et personnelle qu’à 30 ans.

Votre expérience sera l’un de vos meilleurs atouts ! 

En effet, à travers vos expériences vous devriez avoir acquis de nombreuses compétences que vous pourrez facilement valoriser et utiliser.

Ne pensez pas seulement expériences professionnelles, mais également personnelles. Vous avez peut-être déjà fait du bénévolat en lien avec votre nouveau projet ou bien vous pratiquez une activité qui pourrait faire le lien.

Tout ce que vous avez fait pouvant être utile de près ou de loin pour votre reconversion est bon à prendre.

A partir de vos expériences, à vous de bien travailler votre ‘storytelling’ pour atteindre vos objectifs.

Vous avez, de fait, très certainement un bon ‘storytelling’ à raconter et à vendre, alors profitez-en !

Par ailleurs, grâce à vos expériences, vous pouvez peut-être faire une demande de VAE (Validation des acquis de l’expérience). Le VAE vous donnera ainsi une certaine certification sans reprendre une formation de zéro. 

Si vous manquez un peu de confiance en vous pour démarrer, la VAE est une bonne solution pour appuyer un peu plus votre légitimité.

Vous l’avez compris, votre expérience sera donc une grande force pour votre reconversion.

Gardez bien cela à l’esprit lorsque vous chercherez à vous vendre ou que vous aurez une baisse de confiance en vous.

Votre troisième atout : vos finances

Alors, oui, quand on a plus de 40 ans, on a très certainement des prêts à rembourser et des enfants à scolariser.

Mais vous avez également très certainement réussi à mettre des sous de côté versus un jeune sortant de ses études. 

Vous avez donc sûrement une petite poche de sécurité pour vous lancer dans votre reconversion.

Ou bien à l’inverse vous avez peut-être fini de rembourser vos prêts, et vos enfants sont enfin autonomes financièrement.

Si vous n’avez pas de petite poche de sécurité, et que l’aspect financier vous inquiète pour vous reconvertir, je vous invite à faire le point sur votre situation financière.

  • Connaissez-vous exactement le montant de vos dépenses mensuelles et annuelles ? 
  • Aujourd’hui, gérez-vous de manière optimale vos dépenses ? 
  • Quel serait le minimum vital dont vous auriez besoin en optimisant vos dépenses ? 

Ceux sont ces questions que vous devez vous poser afin d’être clair sur votre besoin financier minimal à atteindre suite à votre reconversion. 

En ayant conscience de ces datas, l’aspect financier ne devrait plus être un frein, car il sera bien maîtrisé.

Pour finir, avec les années vous avez sûrement un CPF (compte personnel de formation, anciennement DIF) bien rempli qui devrait vous permettre de vous aider à financer une formation au besoin.

Vous souhaitez aller plus loin sur cet aspect financier de votre reconversion ? Découvrez mon article : Comment gérer financièrement sa transition ?

Reconversion après 40 ans : mes conseils

Bien se connaître

Nous en avons parlé dans vos forces : passé 40 ans vous avez gagné en maturité et vous vous connaissez mieux. 

Mon premier conseil sera de tout de même prendre le temps de faire un exercice d’introspection. 

Faites la liste de vos valeurs, de ce que vous aimez faire et ce que vous n’aimez faire, des environnements de travail qui vous plaisent et vous déplaisent.

L’idée de ce travail d’introspection est de vous assurer que votre projet de reconversion vous corresponde bien.

Vérifiez ainsi qu’il coche chacune des cases de vos valeurs et de ce que vous aimez.

Si jamais certaines cases n’étaient pas cochées, réfléchissez à comment vous pourriez transformer votre projet pour qu’il coche toutes les cases importantes. 

Si vous manquez d’idées de métiers qui vous correspondraient, n’hésitez pas à parler autour de vous de ce qui ressort de cet exercice. Vous serez surpris à quel point votre entourage pourrait vous donner de bonnes idées de projets vous correspondants.

Vous pouvez également lire mon article sur : Comment trouver des idées de métiers ?

Savoir se vendre

Si votre reconversion est un vrai virage par rapport à votre travail actuel, il va alors falloir que vous appreniez à bien vous vendre.

La reconversion après 40 ans se démocratise de plus en plus, mais malheureusement certains recruteurs préfèrent encore un jeune sortant d’école…

Pour cela, ayez bien en tête vos 2 atouts principaux : votre maturité et votre expérience. 

A partir de ces 2 atouts, identifiez chaque compétence acquise lors de vos différentes expériences. Vous pourrez ensuite utiliser ces compétences et expériences pour créer votre story-telling répondant à ce qui est recherché.

Pour aller plus loin, n’hésitez pas à lire mon article : Comment se vendre sans expérience ?

Cette partie étant délicate et primordiale pour que votre reconversion fonctionne, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un professionnel. Cela demande un investissement initial, mais qui sera très vite rentabilisé par la réussite de votre reconversion.

Utiliser son réseau

Avec l’âge et l’expérience, vous devez sûrement avoir un grand réseau professionnel et personnel. Profitez-en !

Utilisez votre réseau pour avoir des retours d’expérience sur la voie que vous souhaitez atteindre.
Chaque témoignage pourra vous aider à mieux planifier votre reconversion.

Utilisez également votre réseau pour atteindre vos nouveaux objectifs professionnels.

Votre réseau peut vous aider à obtenir un entretien d’embauche, vous procurer vos premiers clients, vous donner de bons tuyaux… 

Plus vous parlerez de votre projet autour de vous plus vous trouverez des avis et de l’aide pour avancer dans votre projet.

Ainsi, n’ayez pas peur de parler de votre projet autour de vous. Il n’en ressortira que du positif !

Oser sortir de sa zone de confort

Se reconvertir passé 40 ans demande beaucoup de courage. Il faut oser se remettre en question et oser passer à l’action. 

C’est comme lorsque vous avez le choix entre aller à pied ou prendre le bus pour vous rendre sur un lieu.
Une fois que vous avez commencé à attendre le bus, il est très difficile de se dire que finalement on ira à pied.
Et plus vous attendrez ce bus, plus vous vous direz : « Maintenant que j’ai attendu autant continuer : le bus va bientôt arriver. »
Et c’est comme cela, qu’au lieu de vous rendre sur le lieu en 20 minutes de marche, vous avez attendu 30 minutes le bus, plus les 5minutes de trajet de bus.
Si seulement au bout de 5 minutes d’attente, vous vous étiez dit « Cela sent mauvais, j’y vais à pied », vous seriez arrivé à destination (et donc à votre objectif) beaucoup plus rapidement !

Alors, n’attendez pas indéfiniment ce bus qui vous amènera un jour à un épanouissement professionnel.

Partez vadrouiller à pied à la conquête de votre épanouissement professionnel !

Certes, ce n’est pas chose facile de tout renverser pour se reconvertir, mais plus vous attendrez, plus le temps passera, et plus vous trouverez des excuses pour rester dans votre zone de confort « inconfortable ». 

Alors, osez passer à l’action dès maintenant et entamer votre reconversion professionnelle !

Pour plus de conseils pour oser passer à l’action, n’hésitez pas à lire mon article : 5 conseil pour oser passer à l’action.

Etudier le marché et les risques

Il s’agit de passer à l’action, mais pas d’y aller les yeux fermés ! Une reconversion s’étudie avant de foncer.

Je vous invite à bien étudier le marché que vous souhaitez viser.

Cela permettra de garantir votre réussite. Si le marché n’est pas propice, réfléchissez comment vous pourriez ajuster votre projet professionnel pour mieux correspondre à un marché. 

Ensuite, étudiez bien les risques de votre nouveau projet professionnel.

Etudiez les risques financiers, mais également les risques sociaux qui sont souvent plus impactant passé 40 ans (impact sur votre famille, votre vie sociale…).

Une fois que vous avez identifié tous vos risques, identifiez pour chaque risque un plan d’action pour limiter la probabilité que chaque risque se produise.

Avec cette analyse des risques, vous devriez sécuriser votre reconversion professionnelle et ainsi réussir à atteindre vos nouveaux objectifs !

Persévérer

Enfin mon dernier conseil est assez général, car il s’applique à tous les projets de votre vie : PERSEVERER ! 

Qu’importe votre âge, vous aurez très certainement des hauts et des bas dans votre transition vers le job de vos rêves. 

Si la reconversion était facile, il n’y aurait pas autant de personnes qui restent dans une situation professionnelle épuisante. Je vous invite donc à ne pas baisser les bras et persévérer jusqu’à ce que vous atteignez vos nouveaux objectifs professionnels.

Si le plan ne marche pas, changez le plan, mais pas votre objectif !

Voilà, je vous ai dévoilé tous mes conseils ! J’espère que cet article vous aura envoyé plein d’ondes positives pour amorcer votre reconversion. 

Quoi qu’il en soit si votre coeur vous dit que c’est la bonne voie, foncez !

Bien préparée, vous ne pourrez que réussir votre reconversion !

Je vous invite à partager en commentaire vos doutes pour vous reconvertir. Je me ferai un plaisir de vous conseiller et vous envoyer des ondes d’optimismes !

Vous souhaitez vous faire accompagner pour trouver ce job qui vous épanouira tant ?

Cheminons ensemble pour atteindre les sommets de votre vie professionnelle

Je réserve maintenant mon échange Découverte offert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.