Qu’est-ce que le brown-out et comment redonner du sens à son travail ?

Qu'est-ce que le brown-out et comment redonner du sens à son travail ?

Après le Burn-Out et le Bore-Out, un nouveau phénomène a fait son apparition dans le monde du travail : le Brown-Out. 

Dans cet article, je vous détaille qu’est-ce que le Brown-Out, quels en sont les symptômes et comment en sortir pour redonner du sens à votre travail.

Définition du Brown-Out

On connaît très bien le Burn-Out qui correspond à un épuisement professionnel suite à une surcharge de travail, le Bore-Out qui correspond à un ennui au travail suite à une sous-charge de travail et depuis peu un troisième ami les a rejoints : le Brown-Out. 

Le Brown-Out est un anglicisme qui signifie littéralement une baisse de courant.

Appliqué au monde professionnel, cela se traduit par une baisse d’énergie de la part de l’employé suite à une perte de sens dans ses tâches quotidiennes. 

Le Brown-Out touche tout le monde, mais plus particulièrement les cadres et managers qui se retrouvent surdiplômés ou surcompétents par rapport aux tâches qu’on leur donne. 

Mais d’où cela vient-il ?! 

Sans aucun doute, l’arrivée des nouvelles technologies et la digitalisation y sont pour quelque chose.

Avec de nombreux postes en moins, les entreprises ont tendance à compenser en multipliant les rangs managériaux ou les tâches de reporting.

On se retrouve ainsi avec ce qu’a appelé pour la première fois David Graeber en 2013 : des « bullshit jobs ».

Ce sont des postes qui perdent du sens avec des tâches plus administratives que décisionnelles.

Si vous travaillez dans un de ces bullshit jobs, vous êtes alors beaucoup plus enclin à souffrir de Brown-Out.

Ces postes dit « bullshit » touchent particulièrement les métiers du management, du conseil, des ressources humaines et de la communication, mais on en trouve dans tous les services.

L’employé se retrouve donc sur un poste qu’il juge en grande partie inutile, car composé de tâches dévalorisantes sans forte valeur ajoutée.

A date, en France, le brown-out, contrairement au burn-out n’est pas considéré comme une maladie du travail.

On estime cependant que le brown-out toucherait beaucoup plus de personnes que le burn-out.

Les symptômes du Brown-Out

1. Brown-Out = Sentiment d’inutilité

Le premier symptôme est le sentiment d’inutilité. 

Vous avez l’impression que vous n’avez pas d’impact sur votre organisation ? 
Que vous passez votre temps à faire et défaire les choses ? 
Vous vous dites qu’un enfant de 10 ans pourrait effectuer certaines de vos tâches
Vous avez l’impression que vos compétences sont dévalorisées

Si vous vous reconnaissez dans ces situations, alors vous souffrez très certainement de brown-out.

Pour ma part, j’ai beaucoup connu ce sentiment dans mes dernières années en supply chain.

Je me pliais en quatre pour satisfaire des commandes client afin d’éviter la rupture.
Une rupture que le consommateur ne remarquerait même pas !
Et même s’il la remarquait, il n’en serait pas mort !
Je trouvais donc de moins en moins de sens à passer des heures pour essayer de trouver des solutions. 

Heureusement, j’ai su prendre du recul et changer de voie avant de ressentir les symptômes suivants, mais peut-être que de votre côté ce sentiment d’inutilité a déjà eu d’autres répercussions sur votre quotidien ?

2. Le désengagement

Le symptôme qui suit le sentiment d’inutilité est un désengagement dans votre travail. 

Si vous ne voyez pas l’intérêt de vos missions, petit à petit vous allez vous désengager de ces dernières et en faire de moins en moins.  

C’est une réaction totalement normale et humaine ! 

Quand on vous demandera ainsi d’effectuer une tâche, vous vous appliquerez de moins en moins, car vous n’en verrez pas l’utilité.

Vous entrez ainsi dans le cercle vicieux du Brown-Out où plus vous vous désengagez moins vous trouverez d’utilité à vos missions.

Le problème de ce désengagement est que vous performerez donc moins bien.

De ce fait, vous diminuerez très certainement vos chances d’évoluer sur un poste plus intéressant. 

3. L’essoufflement quotidien

Un autre symptôme que vous pouvez rencontrer est un sentiment d’essoufflement dans votre vie professionnelle, mais également personnelle. 

Vous perdez toute motivation à vous lever le matin pour aller travailler ? 
Au travail, quand on annonce une nouvelle décision, cela vous démotive par avance ?
Et le soir avec des amis, rien que l’idée de parler de votre travail vous essouffle d’avance ? 
Bref, vous vous dites très souvent : « mon job me saoul » ?

Si vous vous reconnaissez dans ces situations, c’est très certainement que vous souffrez de Brown-Out. 

Vous risquez donc de rentrer très vite dans une spirale négative où vous vous plaindrez vite de tout.

4. La remise en question

Avec tous ces sentiments négatifs qui sont en vous, vous commencez à remettre en question vos choix professionnels. 

Où est-ce que cela va vous mener ? 
Atteindrez-vous vraiment un poste intéressant à un moment donné ? 
Est-ce le monde du travail qui est devenu inutile et faut-il faire avec ? 

Autant de questions sans réponse qui viennent vous miner l’esprit.

Si vous lisez cet article, vous avez sûrement déjà lu, vu, écouté plein de choses au sujet du Brown-Out et vous tournez sûrement en rond dans cette remise en question. 

Vous ne savez très certainement pas trop quoi faire de ce constat : vous vous sentez inutile dans votre job, mais comment sortir de cette situation ?

Comment sortir du Brown Out ?

Le Brown-Out touchant de plus en plus d’employés, il est très facile de se dire que cela est devenu une fatalité du monde professionnel du 21ème siècle et qu’on ne peut rien y faire. 

Si vous lisez ces lignes, c’est que vous espérez qu’il y ait peut-être un chemin alternatif.

Je tiens donc tout d’abord à vous le certifier : le Brown-Out n’est pas le New Normal ! 

Le monde du travail change, c’est un fait, mais il est tout à fait possible qu’il change en positif pour vous.

Tout le monde mérite d’avoir un job qui fait du sens et c’est d’ailleurs comme cela que vous performerez le mieux. 

Alors, comment redonner du sens à son travail et sortir du Brown-Out ?

1. Se rebooster en changeant de rythme

Tout d’abord, si vous êtes en plein Brown-Out, vous devez être actuellement dans un cercle vicieux où vous voyez que le négatif des décisions prises autour de vous et des tâches que l’on vous donne.

Il est donc important de commencer par sortir de ce cercle vicieux.

Pour cela, il va falloir vous redonner un petit coup de boost.

Je vous suggère ainsi par commencer par changer votre rythme afin de retrouver un sentiment quotidien d’utilité.

Par exemple, je vous suggère de commencer le matin, en faisant au moins une chose utile avant de partir travailler. Cela peut-être lire un livre/article, réparer un objet cassé, prendre du temps pour soi, etc… 

Ensuite, une fois arrivée au travail, listez les tâches que vous devez effectuer dans la journée et faites attention à ce qu’il y en ait toujours une que vous jugez utile.
S’il n’y en a aucune, faites preuve d’imagination pour y ajouter une tâche utile : un café avec un collègue pour discuter d’un endroit qu’il a visité et que vous souhaitez également visiter, aider un collègue sur une tâche que vous maîtrisez… 

Puis, lorsque vous rentrez du travail, réfléchissez également à une tâche utile que vous pourriez faire le soir chez vous en rentrant. 

Vous pouvez également profiter de ce trajet pour repasser la journée que vous venez de passer et réfléchir sur les tâches que vous avez jugé inutiles sur votre journée.
Qu’auriez-vous pu faire pour quelles deviennent utiles ? Peut-être était-ce de ne pas participer à cette réunion, de proposer une autre manière de faire, de déléguer la tâche, etc…

Avec cette nouvelle routine quotidienne, le sentiment de Brown-Out devrait diminuer petit à petit.

Vous devriez ainsi retrouver un sentiment d’utilité pour pouvoir reprendre en main votre vie professionnelle.

2. En parler à sa hiérarchie

Cela paraît évident, mais peu de personnes ont le courage d’essayer d’en parler à leur hiérarchie.

En effet, évoquer le terme de Brown-Out est comme dire tout haut un mot interdit.

Et pour peu, que vous soyez de la génération Y, on dira que c’est votre génération le problème !

Cependant, si vous ne l’avez pas encore fait, je vous invite vivement à parler de vos ressentis à votre manager.

En en discutant ensemble, peut-être que des solutions apparaîtront pour redonner du sens à votre quotidien. Vous pourriez prendre en main de nouveaux projets ou bien vous impliquer dans des sujets transversales de votre entreprise.

Lors de votre échange, attention à ne pas attaquer votre hiérarchie. Vous risquez sinon  de recevoir en retour seulement des justifications ou des attaques.

Abordez le sujet en parlant bien de vos ressentis et quelles seraient pour vous les pistes pour améliorer la situation. Soyez également un petit peu patient et laissez le temps à votre hiérarchie pour trouver des solutions.

Pour bien préparer cette discussion, n’hésitez pas à lire mon article sur la communication non violente (CNV) pour aborder vos envies de changement.

Il est aussi possible que vous en ayez déjà parlé à votre hiérarchie et qu’il n’y ait pas eu de résultats à date. Malgré vos nombreuses discussions, rien ne bouge et vous vous lassez donc de remonter le point (une chose inutile de plus à ajouter à votre journée !). 

Dans ce cas-là, il va falloir songer à prendre en main votre vie professionnelle et ne pas attendre que votre hiérarchie le fasse pour vous.

Peut-être d’ailleurs que votre manager souffre également de brown-out et que ce dernier vivant avec, il vous demande de vivre avec également.

Dans tous les cas, si vous sentez que vous souffrez de Brown-Out et que la situation n’est pas prête pas de changer, ne perdez plus de temps dans votre poste actuel et travaillez sur la suite.

3. Faire le point sur sa situation

Si vous souffrez de Brown-Out, il est important que vous preniez du recul et que vous fassiez le point sur votre situation. 

Nous avons toujours le choix. 

Même si le choix n’est pas facile à faire, vous avez toujours le choix entre rester dans votre situation actuelle ou faire changer les choses.

Et il est tout à fait possible, qu’importe votre situation actuelle, de gagner sa vie avec un travail épanouissant. Cela est accessible à tous. 

Faites ainsi le point sur votre parcours, vos compétences, vos envies et les possibilités qui pourraient s’ouvrir à vous.

C’est sans aucun doute l’action la plus difficile à réaliser et c’est pour cela que de plus en plus de personnes font appel à un coach pour les accompagner dans leurs réflexions et le passage en action. 

Si vous voyez que vous tournez en rond sur le sujet et que vous souhaitez que les choses changent vraiment, n’hésitez pas à vous faire accompagner par un coach.

Tous les sportifs ont un coach pour les accompagner dans leur carrière.
Pourquoi cela devrait-il être différent pour les autres métiers ? On a tous besoin d’un regard externe pour aller plus loin.

Besoin d’encore un peu plus d’inspiration pour reprendre en main votre vie professionnelle ? Je vous invite à visionner ce discours de Mark Zuckerberg lors d’une remise de diplôme à Harvard. Qu’on aime ou non le personnage, son discours est plein de sens !

4. Côté manager, redonner du sens à vos équipes

Si vous êtes manager et que vous remarquez que votre équipe souffre de Brown-Out, déjà toutes mes félicitations pour vous renseigner sur le sujet ! 

Ensuite, sachez que vous avez un rôle primordial à jouer et que vous avez le pouvoir de faire changer l’état d’esprit des membres de vos équipes. 

Votre principal objectif sera de remettre du sens dans les tâches et décisions quotidiennes de votre équipe. 

Soyez à l’écoute de votre équipe. Ecoutez bien leurs points de vue et voyez ensemble comment il est possible de remettre du sens dans leur quotidien. 

Vous aurez très certainement besoin d’une aide hiérarchique supérieure alors n’hésitez pas à en parler également à votre hiérarchie pour voir quelles actions seraient possibles pour redonner du sens dans l’Organisation.

J’espère que cet article vous aura aidé à y voir plus clair sur le Brown-Out. Dans tous les cas, sachez que vous n’êtes pas seul dans votre situation, la majorité de mes clients (voire quasi tous) souffrent de Brown-Out. 

N’hésitez pas ainsi à parler de vos ressentis autour de vous pour vous décharger de vos émotions.

Et si vous vous sentez dans une impasse, se faire accompagner par un coach peut vous permettre de réveiller votre potentiel pour atteindre une situation professionnelle qui vous fera de nouveau vibrer.

Envie de recevoir chaque lundi conseils et inspirations pour reprendre en main votre vie professionnelle ?

Je m'inscris maintenant à la newsletter Rand'Ose

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.