Qu’est-ce qui influence vos choix professionnels ?

Qu'est-ce qui influence vos choix professionnels ?

Mauvaise nouvelle : tous vos choix professionnels et personnels sont forcément influencés. 
Chaque humain est finalement dans une fausse liberté. 
On est libre de choisir ce qui va nous influencer, mais on fera toujours un choix sous une certaine influence.

L’homme existe à travers les autres. Jean Michel Oughourlian, neuropsychiatre, parle de désir mimétique.
C’est-à-dire que l’homme de par sa constitution désirera ce qu’il n’a pas, et donc par mimétisme agira comme ceux qui ont ce qu’il désire. 

N’étant pas une très grande philosophe, je ne vais pas trop m’attarder sur ce concept, mais n’hésitez pas à écouter l’interview de Jean Michel Oughourlian dans le Podcast de Pauline Laigneau qui est très riche pour bien comprendre ce concept.

Partant de là, il est important de bien comprendre nos différentes influences pour être libre de choisir, en pleine conscience, celles que vous voulez prendre en considération.

Quitte à se reconvertir professionnellement, autant s’assurer que cette reconversion soit faite sous les bonnes influences, non ?

Alors, qu’est-ce qui influence vos choix professionnels ?

Il existe cinq types d’influence de vos choix professionnels.

1. Le coeur : la vocation / passion

La première influence concerne tout ce qui vient de votre coeur. C’est-à-dire tout ce qui est autour de la vocation et de la passion. 

Vous pouvez avoir fait des choix par le passé tout simplement parce que c’était une vraie vocation, une vraie passion.

Par exemple, vous pouvez avoir choisi de faire médecine parce que vous aviez une vraie vocation à sauver des vies.
Vous pouvez avoir choisi de faire du tennis, parce que c’était une passion pour vous.

Pour ma part, j’ai choisi le métier de coach, car j’avais une vraie passion pour le développement personnel.

Cette influence est la plus saine. C’est celle qui vient de notre coeur. 

Cette influence est présente quand on s’écoute vraiment. 

En général, on fait peu de choix seulement par pure passion ou vocation. 

Cela demande en effet un vrai travail d’introspection pour se libérer de toute influence externe.

Un bon exercice pour trouver ce que vous dit votre coeur est de travailler à la Découverte de votre Ikigaï. Lisez ici mon article sur comment trouver votre Ikigai. 

Si vous cherchez à vous reconvertir, car vous êtes mal dans votre job, assurez-vous de le faire a minima sous l’influence de votre coeur.
Sinon cette reconversion pourrait vite devenir un poids supplémentaire. 

2. L’héritage familial ou social

Ensuite, il y a l’influence familiale ou sociale. 

Peut-être avez-vous fait du tennis, car vos parents en faisaient et ils vous ont poussé à en faire ? 

Ou avez-vous suivi des études commerciales, car vos parents étaient commerciaux ? 

Ou encore avez-vous choisi d’aller dans telle section, car vos amis avaient choisi celle-ci ?

Pour ma part, ne sachant pas quoi faire au Lycée, j’ai choisi des études ingénieurs un peu par influence familiale et sociale.

L’influence familiale et sociale est la plus forte. 

Vous avez grandi avec vos parents qui vous ont inculqué des valeurs et des croyances. On appelle cela l’héritage familial. 

J’en cite quelques-unes :

  • « il n’y a pas d’argent facile, il faut travailler dur »,
  • « l’argent est source de conflit »,
  • « La sécurité c’est d’avoir un CDI »,
  • « Faire des études d’ingénieur ne te fermera pas de porte »,
  • etc… 

Réfléchissez à votre tour à toutes ces phrases que vous avez entendues en grandissant et qui influent forcément un peu votre vision du monde et donc vos choix.

Ensuite, vos influences sociales ont également un énorme impact, car comme je le disais en introduction, nous agissons par mimétisme. 

Naturellement, nous allons essayer de nous rapprocher des personnes qui nous entourent.  

Jim Rohn, conférencier en développement personnel, dit à juste titre que « nous sommes la moyenne des 5 personnes qui nous entourent le plus ». 

C’est donc un fait véridique, en fonction des personnes avec qui vous passez le plus du temps, vous serez forcément influencé dans vos choix. 

Si vous restez avec des personnes qui vous tirent vers le bas, vous pouvez être quasi-sûr que vous aurez du mal à vous dépasser et donner le meilleur de vous-même. 

À l’inverse si vous passez du temps avec des personnes qui vous poussent vers le haut, ils auront une vraie influence positive sur vous.

Attention, ils auront une influence positive, si leur vision du « haut » est celle qui vous convient. Sinon, ils pourraient vous entraîner vers leur idéal, mais qui pourrait ne pas être le vôtre.

Par exemple, peut-être que vous avez envie de vous reconvertir dans l’entrepreneuriat, mais que pour votre entourage entreprendre = insécurité.
Ils vont ainsi tenter de vous influencer en vous parlant systématiquement des risques de votre idée.
À l’inverse, si votre entourage est composé uniquement d’entrepreneurs, peut-être vous dénigreront-ils le monde salariat en le qualifiant de prison.

La bonne nouvelle dans tout ça, c’est que vous êtes libre de choisir les personnes qui vous entourent. 

À vous de prendre suffisamment de recul pour savoir si votre entourage a une influence positive pour vous ou non. 

Sans changer du jour au lendemain tous vos amis, si vous vous rendez compte que ce n’est pas le cas, comment pourriez-vous passer plus de temps avec des personnes qui auront une influence positive sur vous ?

Lors d’une reconversion, il est très dur de se défaire de cet héritage familial et social.

Si vous arrivez à prendre du recul sur cette influence, vous pouvez être sûr que vous choisirez la voix qui vous correspond le mieux.

3. Le côté généraliste ou élitiste

La troisième influence est le côté généraliste ou élitiste. 

Peut-être avez-vous suivi des études, car vous vouliez suivre le côté généraliste ou élitiste ? 

Pour ma part, après le Lycée, j’ai tenté une prépa scientifique pour le côté élitiste. Ma croyance de l’époque, influencée par mon entourage : « Il faut faire prépa pour avoir une bonne école » et « Il faut faire une bonne école pour avoir un bon job ». 

Bon, moralité au bout de quelques mois j’ai arrêté la prépa pour intégrer une école post-bac, mais ça c’est une autre histoire !

Très souvent, faute de savoir faire un choix en écoutant notre coeur, nous choisissons une voie professionnelle pour son côté généraliste ou élitiste. 

Cette influence nous permet de nous rassurer dans notre choix professionnel en nous disant : »ça ne peut pas être un mauvais choix, car c’est généraliste ou c’est élitiste ». 

Cette influence ne fait alors que repousser le moment fatidique où il faudra écouter son coeur / ses passions pour faire un choix professionnel qui nous correspond vraiment.

Si vous sentez que vous allez faire une reconversion sous l’influence de ce côté généraliste ou élitiste, il y a de fortes chances, que vous n’ayez pas encore choisi la bonne voie pour vous.

Soyez ainsi bien attentif aux raisons qui vous poussent vers cette nouvelle voie professionnelle.

4. Le hasard ou la chance

La quatrième influence est le hasard ou la chance. 

Peut-être que vous avez trouvé un de vos stages par hasard ou par chance : on vous a recommandé et vous ne vous êtes pas posé de questions. Vous avez pris le stage sans regarder ailleurs. 

C’est ce qui s’est passé pour un de mes stages, j’étais à l’étranger et c’était donc compliqué de trouver un stage à distance.
Quand on m’a trouvé un stage par piston, je ne me suis pas posé de question et je l’ai pris !

Avec cette influence, c’est comme pour le côté généraliste ou élitiste, on saisit une opportunité qui se présente sans chercher d’autres options possibles.
On ne se pose pas la question : « Est-ce réellement le bon choix ? »

On remet donc à plus tard le moment où il faudra faire un choix en écoutant son coeur.

Une reconversion peut se faire sous l’influence d’un facteur chance ou hasard, mais pas uniquement basée sur cette influence. 

Par exemple, pour ma part, ma reconversion a été en partie poussée par le fait que mon mari avait trouvé un job sur Grenoble.

J’ai donc saisi l’opportunité de changer de région pour me reconvertir.

5. L’expert ou le conseiller

La cinquième influence est l’influence d’un expert ou conseiller. 

Peut-être qu’au Lycée, c’est un conseiller d’orientation qui vous a dit de choisir telles études. Pour ma part, j’avais fait un de mes semestres d’échange en Asie car un expert en logistique m’avait dit que c’était l’avenir et qu’il fallait aller voir là-bas ce qu’il s’y passait.

L’influence d’un expert ou conseiller nous permet de se décharger de toute responsabilité.

Si le choix est mauvais, on se dira alors que c’est parce qu’on a mal été conseillé. La faute vient alors de l’autre et non de nous-mêmes.

Mais n’oubliez pas : vous avez choisir d’écouter cet expert. 

L’influence d’une expert ou conseiller, comme les 3 autres influences externes, doit seulement venir appuyer votre choix de coeur. Elle ne doit pas substituer ce que vous dit votre coeur.

Un expert ou conseiller renforcera ainsi votre décision de reconversion, mais une fois de plus, ne choisissez pas votre voie seulement « parce qu’on vous a dit que… »

C’est pour cela d’ailleurs que le coach ne conseillera jamais une voie à suivre. Il questionnera son coaché pour que ce dernier trouve sa voie par lui-même. Sans être influencé par des conseils qui ne lui correspondraient pas.

C’était les 5 influences possibles de vos choix professionnels (et personnels). 

Comme vous l’avez vu avec mon expérience, tous nos choix sont quasi toujours plus ou moins influencés. 

Vous pouvez avoir toujours été influencé par seulement 1 ou 2 facteurs, mais vous pouvez également avoir été influencé par les 5 facteurs au cours de votre vie.

Comment faire un bon choix professionnel à partir de ces influences ?

Il est important de comprendre vos influences passées pour mieux comprendre vos choix. Vous comprendrez ainsi mieux ce qui vous a amené à votre situation d’aujourd’hui. 

Prenez le temps de décortiquer tous vos choix passés et leurs influences. 

Ensuite, pour votre choix professionnel du moment, listez toutes les influences derrière chacune de vos possibilités. 

Il est important d’avoir conscience de vos influences pour faire votre choix en pleine conscience de celles-ci. 

Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises influences, le principal est simplement d’être aligné avec cette influence.

Faites le bon choix professionnel avec les influences qui vont dans le sens de ce que vous dit votre coeur et votre intuition.

Ensuite, faites travailler votre cerveau pour trouver les solutions pour atteindre ce nouvel objectif professionnel. 

Si votre choix implique une reconversion professionnelle, n’hésitez pas à lire mes 10 conseils pour réussir votre reconversion professionnelle ou télécharger mon guide complet : 10 conseils pour réussir votre reconversion professionnelle.

Pour conclure, gardez toujours à l’esprit : vous êtes libre de choisir vos influences !

👉 Dites-moi en commentaire ce que vous a inspiré cet article.

Vous souhaitez vous faire accompagner pour trouver ce job qui vous épanouira tant ?

Cheminons ensemble pour atteindre les sommets de votre vie professionnelle

Je réserve maintenant mon échange Découverte offert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.