Reconversion : Comment rebondir en cas d’échec ?

reconversion : comment rebondir en cas d'échec ?

Vous aviez eu le courage de vous reconvertir, mais voilà au bout de quelques mois, quelques années, vous réalisez que cette voie n’est pas forcément ce que vous aviez en tête.
Finalement, vous n’avez toujours pas l’impression d’être à votre place.
Alors, après tant d’efforts mis dans cette reconversion, faut-il persévérer, revenir sur votre ancien métier ou changer de voie de nouveau ?
Comment rebondir si votre reconversion ressemble à un échec ?

C’est ce que je vous propose de découvrir dans ce nouvel article à travers 3 étapes clés pour bien rebondir.

Étape 1 : Acceptation

Avant de penser à rebondir, encore faut-il prendre conscience que cette voie n’est pas comme vous l’aviez imaginé.

La première étape sera donc d’accepter que potentiellement ce nouveau choix n’était pas celui qui vous convenait le mieux.

Tant que vous n’accepterez pas la réalité, vous ne pourrez rebondir.

Alors, dites-vous qu’il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis !

Cette prise de conscience peut être d’autant plus douloureuse si au début de votre reconversion, vous aviez dû vous battre pour vendre votre projet de reconversion auprès de vos proches.

Un mélange d’égo et de peur du regard des autres peut alors vous faire persévérer dans cette reconversion, malgré le fait que cette dernière ne soit pas faite pour vous.

Je tiens à vous rappeler : vous ne vous êtes pas reconverti pour vivre une vie professionnelle de nouveau épuisante.

L’échec n’est pas d’avoir tenté cette reconversion, l’échec serait de poursuivre dans cette reconversion qui ne vous correspond pas.

Acceptez le fait que tout n’est pas tout rose comme vous l’imaginiez pour pouvoir passer à l’étape suivante.

Étape 2 : Tirer les leçons

Vous avez désormais accepté que vous aviez sûrement mal jugé cette reconversion.

Il va maintenant falloir prendre du recul sur cette reconversion.

Prendre du recul pour pouvoir en tirer les bonnes leçons.

C’est fort de ces bonnes leçons que vous prendrez ensuite les bonnes décisions.

Alors, comment faire pour tirer des leçons ?

La première question à vous poser est : qu’est-ce qui ne vous convient pas dans votre situation actuelle ?

Est-ce l’environnement de travail ?

Devenir boulanger vous faisait rêver depuis toujours. Vous saviez que ça allait être dur, qu’il allait falloir se lever le matin. Mais vous pensiez pouvoir gérer ces difficultés. Seulement voilà, une fois dans le job, vous vous rendez compte que finalement c’est plus dur que ce que vous pensiez à gérer.

Vous réalisez qu’être présent pour votre famille le week-end est plus important que ce que vous pensiez.

Ceci est un exemple où vous auriez mal anticipé l’impact de votre nouvel environnement de travail sur votre vie.

Il vous restera maintenant à identifier selon le métier que vous avez choisi, si rester dans ce métier en changeant d’environnement est envisageable. C’est le cas par exemple, lorsque l’entreprise est le coeur du problème et que vous savez que cela se passerait mieux dans une autre entreprise.

Par contre, si l’environnement est propre à ce métier, il faudra alors vous réinventer pour trouver un métier qui vous correspond mieux au niveau de l’environnement de travail.

Si vous êtes dans ce cas-là, je vous invite vivement à regarder ce témoignage de Xavier qui avait lancé sa reconversion de commercial à boucher et qui finalement a repris son ancien poste.

Est-ce vos missions en elles-mêmes ?

Le problème ce n’est pas l’environnement, mais les missions du métier qui sont moins intéressantes que prévu ?

Par exemple, vous vous êtes dirigé vers le recrutement, car vous souhaitiez un poste plus humain. Mais vous vous rendez compte que vous n’avez plus cette partie projet que vous aimiez sur votre ancien poste. Vos tâches se ressemblent désormais toutes.

Il vous restera alors à réfléchir à quel métier pourrait mieux vous correspondre.

Est-ce le fait que vous n’arrivez pas à gagner autant d’argent que vous le pensiez ?

Ce cas se retrouve beaucoup dans les reconversions dans l’entrepreneuriat.

En effet, c’est une chose d’aimer son nouveau métier, mais encore faut-il pouvoir en vivre.

Il est important dans ce cas précis d’identifier ce qui fait que vous n’arrivez pas à en vivre.

Est-ce que c’est parce que votre projet n’intéresse personne ou est-ce parce que vous n’êtes pas bon en vente ?

Je vois beaucoup de personnes se lancer en freelance pour avoir plus de liberté, mais qui n’aiment pas vendre.

Vos missions de freelance ont beau vous plaire, si vous n’aimez pas vous vendre et vous mettre en avant, vous risquez de mettre beaucoup de temps avant que votre activité prenne.

C’est ce que j’observe beaucoup dans le monde du coaching.

Seuls 10% des coachs vivent du coaching.

Pourquoi ?

Parce que 90% aiment coacher, accompagner autrui, mais ils n’aiment pas se vendre et chercher de nouveaux clients.

Et malheureusement, dans les débuts vous êtes un inconnu. Vous n’avez donc pas le choix que de chercher de nouveaux clients.

Reconversion : comment rebondir en cas d'échecs ? aimer se vendre

Vous avez donc deux options : vous faire accompagner pour aimer ce côté de l’entrepreneuriat ou bien faire votre métier en salarié pour ne pas avoir ce problème de vente et attraction de nouveaux clients.

À vous de voir où vous souhaitez mettre le curseur.

Enfin, je tiens à vous préciser : qu’importe votre chemin parcouru et celui à venir, votre reconversion ne vous aura pas servi à rien.

Ne vivez pas cette reconversion comme un échec.

Elle vous aura permis de :

  • Ne pas avoir le regret plus tard de ne pas avoir essayé
  • De savoir ce que vous souhaitez vraiment en termes de missions, d’environnement et d’impacts
  • De vous entraîner à sortir de votre zone de confort et essayer de nouvelles choses

Fort de ces leçons vous allez maintenant pouvoir penser à la suite.

Étape 3 : Se réinventer ou non ?

Maintenant que vous avez tiré des leçons de votre expérience actuelle, que faire ?

3 options s’offrent à vous :

  • Persévérer
  • Retourner sur son ancien job
  • Se réinventer

1. Persévérer

Je vous invite à persévérer dans cette voie, seulement si vous êtes persuadé que celle-ci est toujours la voie qui vous épanouira le plus.

Vous devez être convaincu que c’est juste une petite période de démarrage à encaisser, mais qu’ensuite ce ne sera que du bonheur !

C’est la solution à privilégier lorsque ce qui vous pose problème est votre revenu ou décrocher ce nouveau job.

N’abandonnez pas votre idée de coeur pour une histoire de revenu.

Cherchez une solution temporaire pour tenir et poursuivre vos rêves.

Cela peut être de choisir un job alimentaire à temps partiel le temps que votre activité prenne réellement ou que vous décrochiez enfin ce job.

Cela peut-être déménagé pour un logement moins cher, rogner sur des vacances, etc…

N’abandonnez pas et persévérez !

Attention : quand je dis « persévérez », remettez tout de même en question votre manière de faire.

N’y a-t-il pas un autre moyen de faire grandir vos revenus avec cette activité ? Comment pourriez-vous accélérer plus vite ?

Si vous êtes en recherche d’emploi, faut-il revoir votre CV ou votre présentation en entretien ?

Que n’avez-vous pas encore tenté ?

Votre reconversion ne sera pas un échec, tant que vous n’aurez pas abandonné !

Si par contre, vous réalisez que votre nouveau quotidien ne vous convient pas, alors il ne vous reste plus que deux options :

Retourner sur votre ancien job ou vous réinventer une fois de plus professionnellement

2. Retourner sur son ancien job

Retourner sur votre job est la solution la plus simple à mettre en place.

Vous avez en effet déjà toute l’expérience pour revenir sur votre ancien de job.

Mais par contre, c’est, très certainement, la solution la plus difficile d’un point de vue psychologique.

Faire marche arrière n’est jamais simple et on redoute souvent le regard des autres.

Stopper sa reconversion pour revenir en arrière est souvent vécu comme un échec.

Mais si cette reconversion vous a fait réaliser qu’en fait vous étiez bien sur votre ancien job et qu’il faudrait seulement quelques ajustements pour que ce soit parfait, pourquoi se priver de cette opportunité ?

Il s’agit de votre vie et de votre épanouissement professionnel. Ne restez pas dans une situation inconfortable par peur du regard des autres.

3. Se réinventer

Rester dans votre nouvelle voie ne vous épanouit pas comme vous l’espériez et revenir sur votre ancien job ne serait pas non plus une option.

Vous voilà donc de nouveau à la case départ : que vais-je pouvoir faire ?

Fort des leçons tirées, je vous invite à reprendre du début un vrai travail d’introspection pour trouver cette voie qui vous conviendra enfin.

Pour faire ce travail d’introspection, vous pouvez vous baser sur l’exercice de l’Ikigaï que vous trouverez ICI ou bien ces 5 exercices pour trouver votre voie.

Si vous n’aviez pas investi jusqu’ici dans un accompagnement, je vous invite vivement à le faire.

Un accompagnement vous permet de vraiment vous pousser à vous poser les bonnes questions et y trouver les bonnes réponses.

Vous vous assurez ainsi que votre prochaine reconversion ne soit pas un échec.

Reconversion : comment rebondir en cas d'échec ? Se réinventer

Voilà, si vous avez l’impression que votre reconversion est un échec, avec ces 3 étapes vous devriez avoir toutes les billes pour bien rebondir.

Mais pour rappel, quoiqu’il arrive, il n’y a pas d’échec. Cette reconversion vous aura forcément appris des choses et permis d’avancer un peu plus vers votre épanouissement professionnel.

Alors, soyez fier de vous. Fier d’avoir eu le courage d’oser vous reconvertir et fier d’avoir le courage de remettre en question vos choix.

Vous souhaitez vous faire accompagner pour trouver ce job qui vous épanouira tant ?

Cheminons ensemble pour atteindre les sommets de votre vie professionnelle

Je réserve maintenant mon échange Découverte offert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *