Slasheur : une nouvelle façon de réinventer sa vie professionnelle

Slasheur slasher side project

Il y aurait plus de 4,5 millions de slasheurs en France, c’est-à-dire 4,5 millions de français qui exerceraient plusieurs métiers à la fois.
De plus, d’après une étude d’Opinion Way pour Horoquartz, 25% des jeunes sortis d’études souhaiteraient devenir slasheurs. 

Mais qui sont ces slasheurs ? Et comment ce nouveau concept peut vous permettre de réinventer votre vie professionnelle ?

Définition et profil du slasheur

Définition du slasheur

Le terme slasheur vient de l’anglais : « slash » qui correspond à cette fameuse barre oblique qui marque une séparation : « / ». 

Le principe du slasheur est donc de cumuler plusieurs métiers à la fois par choix et non par simple besoin financier.
Par exemple, être chef de projet / photographe ou bien coach / formateur / écrivain.

Il existe deux types de slasheurs : 

  • Ceux qui cumulent des métiers d’indépendants, à leur compte. On pourrait avoir par exemple un consultant / écrivain / sophrologue. 
  • Ceux qui cumulent un poste de salarié à plein temps avec un métier d’indépendant. Citons mon exemple : manager en logistique / coach professionnel.

Profil du slasheur

Le profil du slasheur est en général une personne curieuse qui cherche de la diversité dans son quotidien.
Une seule activité ne lui suffit pas, le slasheur aime le changement et la polyvalence.

Il exerce donc différents métiers pour vivre différents challenges et en apprendre toujours plus chaque jour.

Il existe également des slasheurs « temporaires » qui vont choisir de slasher le temps de tester une seconde activité.
Si l’activité marche, ils quitteront alors leur activité principale au profit de cette nouvelle.
On parle alors plus souvent de side-project. Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire mon article : 5 bonnes raisons de lancer son side project avant de se reconnvertir.

Qualités du slasheur

Le slasheur avait l’habitude de faire peur aux entreprises, qui trouvaient ce dernier instable.

Cependant, les entreprises se mettent, de plus en plus, à reconnaître les atouts d’un slasheur.

En effet, même si le slasheur est plus dur à retenir, car il faut sans cesse le nourrir de nouveaux challenges, ce dernier démontre de nombreuses qualités.

On lui trouvera, entre autres, les qualités suivantes :

  • une grande curiosité et l’envie d’apprendre
  • une bonne ouverture d’esprit
  • une formidable capacité d’adaptation et aptitude à être polyvalent
  • un grand sens de l’organisation
  • une solide autonomie
  • une excellente créativité 

Ses qualités font donc du slasheur un très bon élément en entreprise. 

Les entreprises ont également conscience que ce mode de travail est voué à être de plus en plus répandu et qu’il faudra donc réussir intégrer les slasheurs pour attirer les meilleurs talents. 

Pourquoi slasher ?

Vous en avez marre de votre routine professionnelle ? 

Vous souhaitez donner plus de sens à votre quotidien ? 

Vous ne souhaitez pas à avoir à choisir entre plusieurs voies professionnelles ? 

Vous souhaitez compléter vos revenus et être payé pour vivre de vos passions ? 

Vous souhaitez tester une nouvelle voie sans quitter votre activité actuelle de salarié?

Si vous avez répondu « oui » à une partie de ces questions, alors vous devriez peut-être envisager de slasher à votre tour ! 

Slasher permet de réinventer sa vie professionnelle sans prendre trop de risque financier.

Vous venez, en effet, rajouter une activité complémentaire à votre activité actuelle et donc rajouter une source de revenue supplémentaire.

Il faut bien avoir en tête qu’être slasheur vous demandera du temps et une bonne organisation personnelle. 

Mais rassurez-vous, si vous slashez par passion, vous trouverez toujours du temps à dédier pour votre nouvelle activité. 

Si vous souhaitez vous lancer dans une reconversion, mais n’êtes pas sûre de vous, slasher peut également vous permettre de tester votre idée de reconversion.

Vous pouvez ainsi slasher le temps de vous assurer que votre nouvelle activité vous plaise bien et fonctionne.

Quand vous vous sentirez prêt, vous pourrez alors quitter votre job initial et vous dédier uniquement à votre nouvelle activité.

Slasher peut donc vous permettre de remettre un peu d’aventure et de challenge dans votre vie professionnelle. 

Comment trouver votre idée de side project ?

Pour ceux qui slashent entre différents métiers freelance, il y aura moins cette notion de side project.

En effet, les différents métiers peuvent alors représenter chacun une part égale de temps.

Dans ce cas, en général, vous avez l’âme d’un autoentrepreneur et débordez déjà d’idées !

Cette partie s’adresse donc à ceux qui sont salariés dans un poste à 100% ou 80%. Car si cela est simple de savoir que l’on aimerait redonner du sens à sa vie professionnelle, cela est moins évident de savoir vers quoi se lancer.

Je vous invite donc à faire le point sur vos passions et vos rêves enfouis. 

Notez tout ce qui vous vient à l’esprit sans contrainte.

Vous n’avez vraiment pas d’idée ? Lisez mon article sur : Comment trouver des idées de métiers ?

Hiérarchisez ensuite vos idées selon le critère qui aura le plus de sens pour vous. 

Commencez par investiguer ensuite la première idée de votre liste et accordez-y 1h par jour.

Si au bout de quelques jours/semaines vous voyez que cette idée ne peut être pérenne, passez à la deuxième piste de votre liste. 

Parce que pour slasher il faut être bien organisé, apprenez dès maintenant à organiser vos journées pour dégager au moins 1h à l’avancée de cette idée. 
Pour mieux gérer votre temps et vos priorités, n’hésitez pas à lire mon article : 5 outils pour mieux gérer votre temps et vos priorités.

Pour finir, petit pas par petit pas, vous verrez que vous serez devenu un slasheur !

Ci-dessous, quelques idées de side-project compatibles avec un emploi de salarié :

  • Créer son entreprise : bijoux, service, objet…
  • Ecrire : écrivain, blogueur, correcteur, traducteur…
  • Révéler ses talents d’artistes : comédien, dj, barman, photographe, peintre…
  • Offrir son expertise : consultant, coach, formateur dans un domaine qui vous passionne
  • Offrir ses services dans le domaine du Bien-Être : professeur de yoga, coach sportif, sophrologue…

Et toutes les autres idées que vous pourriez avoir !

Comment bien slasher ?

S’assurer que son contrat de travail et convention collective le permettent

Si vous êtes salarié, avant de vous lancer, il faut que vous vous assuriez que votre contrat de travail et votre convention collective n’aient pas de clause d’exclusivité vous empêchant d’exercer un métier en parallèle. 

Si vous avez une telle clause, sachez que vous pouvez tout de même créer votre entreprise et que cette clause n’est applicable qu’à partir de la 2ème année de création.

Si vous n’avez pas de clause d’exclusivité, vous pouvez alors exercer un deuxième métier sans aucun souci.

Cependant, dans tous les cas, vous êtes tenu à une obligation de loyauté envers votre entreprise.
Cela implique que :

  • Vous ne pouvez pas travailler pour votre métier secondaire sur vos heures de travail en tant que salarié
  • Vous ne pouvez pas créer une entreprise qui concurrencerait celle dont vous êtes salarié
  • Vous ne pouvez pas utiliser le matériel mis à disposition par votre entreprise pour votre activité secondaire

Avoir une activité principale qui s’y prête

Si vous êtes salarié, vous ne pouvez donc pas travailler sur votre activité secondaire pendant vos heures de travail salarié.

Il faut donc que votre travail principal soit compatible avec votre activité secondaire. 

Cela demande en général que votre activité secondaire soit réalisable tôt le matin, sur l’heure du déjeuner, le soir et/ou le week-end. 

Si vous travaillez déjà 70h en tant que salarié, cela risque également d’être compliqué de travailler en parallèle sur votre activité secondaire. 

Votre environnement de travail salarié est donc également important pour vous permettre de slasher sans trop de contraintes.

Être organisé

Avoir un bon sens de l’organisation est primordial pour toute personne souhaitant devenir slasheur.

En effet, si vous souhaitez slasher entre 2 ou 3 activités, il va vous falloir être très clair sur le temps que vous souhaitez passer sur chacune de vos activités et quand est-ce que vous voulez le passer. 

Vous ne pourrez travailler au même moment sur toutes vos activités en même temps.

Il va donc falloir clairement déterminer quand est-ce que vous souhaitez travailler sur chaque activité.

Cela vous aidera également à vous lancer dans une seule tâche à la fois. Vous gagnerez ainsi en efficacité sur chacune de vos activités.

Dans l’idéal, si vous êtes salarié en activité principale, je vous recommande de vous organiser de sorte que vous dédiez minimum une heure par jour à votre activité secondaire.

Cela peut paraître compliqué de trouver au moins une heure par jour quand on a des enfants à s’occuper avant et après le travail, mais avec motivation et organisation cela est toujours possible ! 

Pour commencer, essayer de trouver une plage fixe au fil des jours pour y installer une vraie routine et vous évitez de procrastiner cette heure.

Cette heure peut se trouve au réveil, sur l’heure du déjeuner (en acceptant de déjeuner en travaillant sur votre activité secondaire), après votre travail de salarié, avant de se coucher… L’idée est que vous trouviez le créneau qui vous convienne le mieux et que vous vous organisiez ensuite en conséquence. 

N’hésitez pas également à faire le tour des tâches que vous pouvez déléguer ou arrêter de faire pour vous libérer plus de temps.

Se fixer des objectifs clairs

L’un des risques du slasheur est de se focaliser essentiellement sur une seule de ses activités et donc finir par faire tomber à l’eau ses autres activités. 

En effet, si vous ne vous fixez pas d’objectifs clairs, vous aurez très certainement l’une de vos activités qui viendra manger les autres. 

Malheureusement, si vous êtes salarié, c’est en général votre emploi de salarié qui risque de prendre le dessus.

Ainsi, au bout de quelques mois, vous pourriez très vite vous retrouver à abandonner votre activité secondaire et abandonner de slasher.

Il est donc important de vous fixer des objectifs clairs pour en faire découler un plan d’action détaillé. Ainsi, vous pourrez vous assurer que chacune de vos activités ait bien la place que vous souhaitez y accorder. 

Sans objectif clair, vous risquez d’avancer pendant quelques semaines sur votre nouvelle activité, mais très vite l’abandonner par la suite.

Ne pas trop s’éparpiller

Slasher devient vite une drogue. Vous pouvez ainsi très vite avoir envie de cumuler 3, 4 voire 5 activités. 

Tout bon slasheur a conscience qu’il vaut mieux y aller projet par projet plutôt que tout à la fois. 

Commencez ainsi par vous lancer dans une nouvelle activité. Attendez quelques mois pour voir ce que cela donne, puis si vous sentez que vous pouvez y ajouter une troisième activité, lancez-vous dans celle-ci.

Le risque à vouloir tout lancer d’un coup est de dépenser beaucoup d’énergie pour peu de résultats sur chacun de vos nouveaux projets. 

Mieux vaut ainsi que vous mettiez toute votre énergie dans un projet et vous assurer que ce dernier se lance bien.

Puis vous pourrez passer au projet suivant.

Rester cohérent

Un slasheur est quelqu’un qui aime le changement et la diversité, mais ce n’est pas non plus quelqu’un qui changera d’activité tous les 6 mois. L’objectif de slasher n’est pas celui-ci. 

L’objectif est que vous slashiez avec des activités qui vous plaisent et qui sont pérennes pour en tirer de vraies compétences et expériences.

Bien évidemment, vous pouvez faire des erreurs, et vous lancer dans une activité qui finalement ne vous plaira pas ou ne marchera pas. L’important dans ce scénario est que par la suite vous restiez cohérent dans vos choix d’activités. 

Par exemple, si vous êtes salarié et en parallèle commencez par créer des bijoux, puis au bout d’un an, changiez pour devenir barman, et un an après pour devenir sophrologue.
Quand vous chercherez à trouver des clients en tant que Sophrologue, à moins que vous arriviez à raconter un beau storytelling liant vos différentes expériences, votre parcours aura peu de cohérence. Vous risquez donc de mettre du temps à vous créer une clientèle.

Si vous souhaitez que vos activités secondaires fonctionnent et attirent, il faut donc que vous gardiez de la cohérence dans vos choix de ces dernières ou sinon que vous sachiez raconter une belle histoire autour de celles-ci.

Assumer sa pluriactivité

Pour finir, n’ayez pas honte d’être un slasheur. Ce n’est pas parce que vous n’effectuez pas une activité à 100% que vous êtes pour autant moins légitime qu’un autre.

Assumez votre pluriactivité : être slasheur vous permet de mettre en avant de nombreuses qualités et vous rend unique.

Si vous cherchez un nouveau poste salarié, n’hésitez pas non plus à le mettre en avant dans votre CV.

Il faudra bien structurer votre CV pour que le recruteur s’y retrouve facilement, mais encore une fois, le slasheur fait preuve de nombreuses qualités dont il peut être fier.

Voilà, j’espère que cet article vous aura éclairé sur le slasheur et comment bien slasher.
N’hésitez pas à faire part de vos réactions en commentant cet article.

Vous souhaitez vous faire accompagner pour trouver ce job qui vous épanouira tant ?

Cheminons ensemble pour atteindre les sommets de votre vie professionnelle

Je réserve maintenant mon échange Découverte offert

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.